12 Oct 2020

Et si l’ASCODELA était plus forte que le virus ?

Virus et humains, programmés pour tuer ? Le virus en forme de couronne (1) a créé une large gamme de sceaux maudits : sceau de la mort, sceaux des discriminations, (travailleurs en première ligne, éboueurs, personnel de la santé), sceaux de la stigmatisation (habitants des quartiers pauvres montrés du doigt

0
01 Oct 2020

Quand Bonaparte rencontre Delgrès

Christel Londero, originaire des Abymes, s’envole vers l’hexagone après son bac où elle obtiendra un Master de psychologie et un DU de médecine. Elle exerce son métier le jour et pratique sa passion artistique durant son temps libre. En effet, depuis sa plus tendre enfance, elle s’adonne à la littérature.

0
16 Juil 2020

Emmelyne OCTAVIE : Écrire un texte et découvrir les formes et couleurs qu’il suscite sous les crayons d’un autre artiste, c’est juste magique !

Emmelyne OCTAVIE est une Auteure-Interprète-Poétique guyanaise née à Cayenne. Titulaire d’un master en lettres modernes et en arts du spectacle, elle publie à 19 ans son premier livre « Masque noir sur face blanche » puis en 2007 « Sourire aux lèvres et larmes aux yeux », un recueil de nouvelles et de poèmes.

0
30 Juin 2020

Eussent-ils été blancs que rien ne se serait passé ainsi…

Caroline Laurent est franco-mauricienne. Après le succès de son livre co-écrit avec Evelyne Pisier, Et soudain, la liberté (Prix Marguerite Duras ; Grand Prix des Lycéennes de ELLE ; Prix Première Plume), elle signe son nouveau roman Rivage de la colère, un drame historique méconnu d’une île paradisiaque Diego Garcia de l’archipel des

0
24 Juin 2020

Confiant : La Martinique est le 1er endroit de notre continent où un plant de café a été mis en terre

Né en 1951 au Lorrain, Raphael Confiant est le premier Martiniquais à avoir publié un roman en créole : 1985 Bitako-a, 1986 Kod Yanm, 1987 Marisosé, avant de se lancer dans l’écriture en français avec le Nègre de l’Amiral en 1988. Une trentaine de romans suivront, dont beaucoup primés, tel

0
22 Juin 2020

Ernest Pepin : « Les deux mémoires, juive et antillaise, sont marquées du sceau de la souffrance »

Né au Lamentin en Guadeloupe, Ernest Pépin a fait ses études de lettres modernes à l’université de Bordeaux. Enseignant, il publie son premier recueil de poésie « Au verso du silence » en 1984. Six ans plus tard, paraît « L’homme au bâton » roman tragi-comique. En 2006, « L’envers du décor » détruit le cliché

1
14 Mai 2020

Des boues rouges en Corse au chlordécone aux Antilles

Nous dévoilons avec joie le premier titre de cette rentrée si particulière, en librairie dans 15 jours : « ENSEMBLE NOUS DEMANDONS JUSTICE. Pour en finir avec les violences environnementales » Un livre puissant où la lutte pour le climat rejoint la lutte sociale, écrit à quatre mains par Priscillia Ludosky, l’une

0
12 Mai 2020

B.Lebdai : L’esclavage, un traumatisme qui se transmet de génération à génération

Benaouda Lebdai est professeur des Universités au Mans. Il est Spécialiste en littérature Comparée Africaine et Africaine-Américaine et a été le Directeur de recherche d’Ena Eluther pour sa thèse L’africanité dans la littérature caribéenne. Des extraits d’un article publié dans le Point Afrique « Le traumatisme de l’esclavage est toujours présent ». … L’esclavage

0
02 Avr 2020

En 1919, la grippe espagnole atteint les colonies

Cette période de confinement est l’occasion idéale de découvrir la bande dessinée du scénariste Appollo, Olivier Appollodorus, professeur de français à la Réunion, prix Jacques-Lob en 2012 et du dessinateur réunionnais Serge Huo-Chao-Si. Le tome 1 de La Grippe coloniale, Le Retour d’Ulysse paraît en 2003 (Prix de la critique au Festival de la bd d’Angoulême) ; le tome

0
26 Fév 2020

« Il devait être écrit que mon chemin croiserait celui du cinéma »

Le témoignage de Firmine Richard avec l’aide de Jean Philippe Zappa, biographe et auteur de théâtre, notamment récompensé par le prix Jean Nohain 2018 de la meilleure biographie. « Je suis née à l’hôpital général de Pointe-à-Pitre un 25 septembre. La coquetterie excusera mon oubli de la mention de l’année. Oubli que les lecteurs les

0