Littérature

Un hommage à la figure maternelle

Née en Martinique, Jeanny Brival-Coulibaly passe l’essentiel de sa vie dans l’hexagone et ses études de langues l’invitent à effectuer de nombreux voyages à l’étranger notamment en Afrique et dans les Caraïbes.

Elle se passionne pour la littérature hispano-américaine et africaine.

À travers cet ouvrage « Ma mère à l’envers », l’auteure a souhaité rendre un hommage à la figure maternelle. Ainsi l’église est remise au centre du village, en évidence, en relief, en lumière.

La mère est le sujet central et la raison de ce besoin d’écrire de Jeanny Brival Coulibaly qui a mis bout à bout ses souvenirs. En remontant le temps et tout en relisant l’histoire de sa génitrice, elle parvient ainsi à expliquer la sienne, au moment où elle arrive sur les rives du pays sans histoire, ni mémoire.

« Un gros collier forçat habille son cou frêle et plissé, un cadeau de sa maman dont elle ne saurait se défaire. Les mamans antillaises se faisaient un devoir de travailler dur pour gagner ce collier si spécifique à offrir à leurs filles : un pied de nez à une époque bien reculée qui a du mal à s’effacer ».

Paru aux Éditions Beaudelaire

Previous post

Renato va ramasser du coton !

Next post

"La journée du 4 mars a été émaillée de violations des droits des Martiniquais"

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *