Culture

MACTE : Le bateau ivre se cherche un cap

Depuis son inauguration en grande pompe par François Hollande le 10 mai 2015, le MACTe -Centre d’expression et de mémoire de la traite et de l’esclavage- « navire glissant sur le gouffres amers » a si bien été sabordé par son équipage, qu’il semble plus proche de couler que de poursuivre sa mission culturelle.

Luttes de pouvoir, ambiance délétère, emplois fictifs, harcèlement moral, irrégularités présumées dans des passations de marché, incompatibilités historico-pédagogiques, irréductibles de l’expo permanente face aux jusqu’au-boutistes du temporaire, un président désavoué après le licenciement de la directrice générale licenciée le 20 juillet mais réintégrée le 15 septembre par le tribunal administratif Basse-Terre, des factures de taxi… N’en jetez plus la coupe est pleine ! Présenté comme un lieu de réconciliation, de promotion d’un nouvel humanisme et d’entente entre les peuples, le bâtiment ne mène dans son sillage qu’incompétence, rancoeur et perfidie.

Les principales victimes sont les visiteurs potentiels pour qui l’accès au MACTe relevait ces derniers temps du chemin de croix :

« Quelle déception à l’arrivée devant les portes du mémorial à notre grande surprise c’est fermé ! En grève !!! Et nullement indiqué sur le site officiel où la page Facebook. Ce n’est pas professionnel du tout et c’est se foutre des visiteurs c’est intolérable et inexcusable… Quelle belle image de la Guadeloupe ».

« Grosse déception ! J’attendais vraiment cette visite et j’ai su seulement grâce aux commentaires de ce site que le mémorial était fermé ! Aucune indication, aucune réponse au téléphone. Nous avons failli faire 2h de route pour rien ! Le minimum serait d’informer les gens de cette fermeture ».

« Mémorial Acte, musée fermé, aucune info sur leur site, sur réseaux, aucune réponse aux mails, ni sur messagerie téléphone. Le confinement est levé, des fermetures à répétition depuis le début d’année, mais où sont ces salariés ? Quelle image donnez-vous ! »

« Le site du musée indiquait de 9h à 18h comme heures d’ouverture et le téléphone était sur répondeur, ce qui signifie que le message de réponse pouvait signaler la fermeture du musée. Après 1 h de voiture nous sommes arrivés pour trouver le musée fermé et nous avons dû repartir… Devons-nous en déduire que comme dans beaucoup d’autres institutions en Guadeloupe les employés font la loi sur leur lieu de travail, au mépris des usagers et des contribuables qui les entretiennent. Où sont le respect et la dignité dont tous ici se gargarisent ??? »

Comme un vin tiré qu’il faut tout de même boire, le MACTe annonce sa réouverture pour la mi novembre. Apres les premiers enthousiasmes et le temps du désenchantement au bout de 6 années serait-ce l’heure de la maturité ?

Previous post

Echec de la mission de médiation au CHU de Martinique

Next post

"L’apaisement est une obligation après tant de drames auxquels nous avons du faire face"

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *