Société

Martinique : 34 000 habitants de moins en 10 ans

L’île continue de perdre des habitants. L’origine de cette décroissance s’explique par le départ des jeunes et un solde naturel faible. 

Le déclin démographique amorcé depuis quelques années se poursuit. Au 1er janvier 2020, la population de la Martinique est estimée à 359 820 habitants.

En 10 ans, la Martinique a perdu 35 000 habitants. Les tranches d’âge déficitaires concernent principalement les jeunes adultes. Ils font souvent le choix de quitter le département pour poursuivre leurs études ou pour la recherche d’un emploi. Ces départs ne sont pas compensés par les arrivées de nouveaux habitants sur le territoire, ce qui entraîne un solde migratoire négatif. Par ailleurs, le solde naturel reste positif, mais a considérablement diminué. En effet, avec le vieillissement de la population, le nombre de décès rejoint celui des naissances.

La conséquence majeure de cette décroissance démographique est le déséquilibre qui s’accentue dans la structure par âge de la population. Les plus de 60 ans, génération du baby-boom, sont de plus en plus nombreux. Leur part dans la société martiniquaise atteint 31 % en 2020 (contre 21 % en 2010), la tranche des 75 ans et plus représente 11 % (contre 7 % en 2010) et seulement un quart de la population a moins de 25 ans (contre un tiers en 2010).

En 2019, 3 749 bébés sont nés en Martinique. Ces 79 naissances supplémentaires confirment le regain observé en 2018 (+ 30) après des années de baisse (- 140 naissances par an en moyenne entre 2009 et 2019). L’indice conjoncturel de fécondité est stable, il s’établit à 1,95 enfants par femme en 2019.

Ainsi, les femmes en Martinique ont plus d’enfants qu’en France métropolitaine (1,84) mais moins qu’en Guadeloupe (2,10). L’indicateur martiniquais reste toutefois inférieur au seuil de renouvellement des générations qui s’établit autour de 2,1 enfants dans les pays développés. À l’image de l‘ensemble de la population martiniquaise, le nombre de femmes diminue au fil des années. En outre, la part de celles en âge de procréer (entre 15 et 49 ans), a perdu 5 points en dix ans, passant de 26 % de la population de la Martinique à 21 %.

En 2019, le taux de natalité s’élève à 9,9 ‰. Il se maintient au niveau de l’année précédente et reste plus faible qu’en France métropolitaine (11,0 ‰) ou en Guadeloupe (11,3 ‰). Par ailleurs, l’âge moyen de la mère à l’accouchement reste inchangé. Il s’établit autour de trente ans (29,9 ans), comparable à celui de la Guadeloupe (30,2 ans) et légèrement inférieur à celui de la France métropolitaine (30,8 ans).

En 2019, la Martinique enregistre 267 décès de plus qu’en 2018. Le nombre de décès s’élève à 3 559, soit une hausse de 8,1 %. Cette progression observée durant les dernières années s’explique notamment par la part croissante des personnes âgées dans la population martiniquaise. En dix ans, les décès augmentent de 28 %. Ainsi, le taux de mortalité continue de croître : il s’établit à 9,6 ‰ et dépasse le niveau de la France métropolitaine (9,2 ‰).

L’espérance de vie à la naissance fléchit de trois mois entre 2018 et 2019. Elle atteint alors 78,8 ans pour les hommes et 84,3 ans pour les femmes. En dix ans, les hommes ont gagné un an d’espérance de vie tandis que celle des femmes a stagné. Sa progression a donc nettement ralenti par rapport à la décennie précédente (+ 2,4 ans pour les hommes et+2 ans pour les femmes). En Martinique, elle reste inférieure d’un an à celle de France métropolitaine, pour les hommes, et de un an et cinq mois pour les femmes.

Source Insee Flash Martinique n° 144 paru le 19/01/2021

Previous post

L’OR de Guadeloupe par Guy EQUINOXE

Next post

Victime du Trumpisme jusqu'à la dernière minute

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. […] [1] « Martinique : 34.000 habitants de moins en 10 ans, 2021 », 97LAND, 20 janvier 2021 […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *