Société

Que se passe t-il à la mairie de St-François ?

Selon Myriam Brosius, 5ème adjoint au maire, on chercherait à l’intimider. Elle se voit dans l’obligation de pousser un coup de gueule.

Voila ce qu’elle déclare :

« Je suis une élue de la collectivité de Saint-François et en aucune manière je ne me laisserai intimider par des personnes qui veulent contrôler la collectivité et la mettre aux services de leurs ambitions personnelles.

On enferme des élus pour obtenir une signature. On insulte l’élue que je suis et on la menace.

Depuis 2020 je suis victime d’attaques en tout genre.

Ma vie est menacée aujourd’hui et celle de mon enfant.

Je réclame une réunion de majorité d’urgence depuis jeudi.

Je m’adresse à la population : Je me bats pour faire avancer les choses à Saint-François et cela malgré les attaques et le harcèlement.

Ma vie est menacée et des agents sont maltraités par un petit nombre et cela ne peut plus durer.
On ne sait plus qui prend les décisions. Certains agents refusent de travailler et des cadres sont dépassés.

D’autres font le boulot de plusieurs. Un climat de haine et de peur régné au sein de cette collectivité.

Faut-il un drame pour que cessent ces agissements qui d’après ce que je sais, durent depuis des années.

Je suis venue en politique pour aider la population et c’est ce que je fais depuis 2020.

Ma priorité c’est l’avenir de mon territoire et il y a tant à faire… Mais pas dans ces conditions

Je suis guadeloupéenne et partout en Guadeloupe je suis chez moi ».

Myriam BROSIUS
5ème adjoint au Maire de Saint-François.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que madame Brosius n’y va pas de main morte dans ses propos. Si elle ne désigne pas clairement les responsables de ce dysfonctionnement au sein de la collectivité de Saint-François, on comprend très bien qui est visé dans cette diatribe sans langue de bois.

Si les faits rapportés sont avérés, le maire devrait certainement faire le ménage dans la maison du peuple afin d’éviter un conflit qui risque d’avoir de désagréables conséquences pour la bonne marche de la mairie. Mais là, c’est une autre histoire car les problèmes au sein des collectivités sont souvent des feuilletons à rallonges.

Hugues Pagesy

 

Previous post

Le Sermac est en deuil

Next post

Je suis une étoffe. Je suis déchirée. Mais encore suffisamment consciente pour chercher à me réparer.

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *