EvénementsSociété

Il y aurait une date de trop et selon le 1er Ministre ce serait le 23 mai

Le Comité marche du 23 mai 1998 n’a pas participé pas à la commémoration nationale du 10 mai 2022.

Malgré tous nos efforts depuis plus de 20 ans, d’abord pour faire reconnaître cette mémoire singulière, puis pour développer une mémoire apaisée de cette histoire douloureuse, la récente circulaire 6341/SG du 8 avril 2022 signée par le Premier ministre, ranime et entérine la guerre des dates commémoratives de l’esclavage.

En effet, elle indique aux préfets que « par défaut, la date du 10 mai sera privilégiée ».

Plusieurs associations de Province nous ont informés du refus de leur maire ou du préfet de célébrer le 23 mai, « conformément à cette circulaire », mais celle-ci est en contradiction avec la loi n° 83-550 du 30 juin 1983.

Il y aurait donc une date de trop, et selon le Premier Ministre ce serait le 23 mai, l’hommage aux esclaves pouvant être facultatif.

Il s’agit pour nous, d’un non-respect surprenant de la part d’un Premier ministre, de l’esprit et de la lettre de la loi concernant deux dates nationales. C’est aussi et surtout un mépris affiché pour le combat digne et citoyen que mènent depuis plus de vingt ans les Français descendants d’esclaves. Aussi, cette circulaire doit être modifiée dans les plus brefs délais.

ALORS, POUR NOUS, CETTE ANNÉE 2022, CE SERA « PAR DÉFAUT », LE 23 MAI !

Par conséquent, le CM98 appelle l’ensemble des Français, et en particulier les originaires d’Outre-mer, à faire respecter la loi, en exigeant que la mémoire des victimes de l’esclavage soit célébrée dans leurs villes le 23 mai prochain. En Ile-de-France, ils pourront se recueillir devant les monuments dédiés à cette histoire sur lesquels les prénoms, matricules et noms des esclaves sont gravés, et les fleurir, à Creil, à Grigny, Saint-Denis et à Sarcelles. D’autre part, des commémorations sont également prévues dans de nombreuses autres villes de France.

La traditionnelle fête de la fraternité « Limyè ba Yo ! » du CM98 aura lieu lundi 23 mai sur l’esplanade de la basilique de la ville de Saint-Denis (93). Son concert de clôture qui réunira des artistes et personnalités souhaitant défendre cette mémoire, rendra un hommage particulier à cet immense artiste/musicien, Jacob DESVARIEUX du mythique groupe Kassav, qui fut de son vivant un militant de la mémoire de l’esclavage. Nous vous attendons nombreux à partir de 15 heures.

Les programmes des commémorations du 23 mai 2022 seront disponibles sur notre site Internet.

 

Le Président

GORDIEN Emmanuel

Previous post

Nous survivrons ensemble au chlordécone !

Next post

Des ambassadeurs de l’UNESCO en visite en Martinique 

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SHARE

Il y aurait une date de trop et selon le 1er Ministre ce serait le 23 mai