Culture

Héritiers d’une langue qu’ils ne parlent pas…

Ils sont originaires de la Martinique ou de la Guadeloupe nés dans l’Hexagone et passent leurs étés aux Antilles. S’ils revendiquent fièrement leurs origines et cultures, ils portent en eux une blessure personnelle, une plaie à l’orgueil : ils sont les héritiers d’une langue qu’ils ne parlent pas. Les privant ainsi d’une communication avec leurs familles qui leur permettrait de vivre pleinement leur créolité.

Chez beaucoup d’entre eux, la transmission du créole d’une génération à une autre ne s’est faite que partiellement, voire pas du tout. Bien que son statut ait évolué, cette langue peut être perçue comme un frein possible à l’ascension sociale. Elle n’est que rarement employée dans un cadre officiel ou professionnel, et pas toujours bienvenue dans certaines familles.

Pour pallier ce manque, des étudiants ont décidé de se retrousser les manches et de s’atteler à l’apprentissage du créole, grâce notamment à Tony Mango, professeur engagé et dévoué, qui a ouvert en 2008 le premier cours de créole au lycée Léon-Blum à Créteil.

À l’origine enseignant d’anglais, il décide d’abandonner la langue de Shakespeare pour se consacrer entièrement au créole et ainsi partager sa culture avec ses élèves. Sa vie témoigne d’un engagement : faire reconnaître cette langue et la rendre accessible aux Antillais de l’Hexagone.

Cette victoire fragile est aujourd’hui remise en cause par son départ. C’est l’occasion de souligner l’importance majeure que constitue la langue au sein de l’identité antillaise…

Diffusion jeudi 25 novembre à 18h00 sur La1ere.fr, l’offre numérique Outre-mer de France Télévisions et sur France 3 à 00h15, dans la case La ligne bleue Outre-mer.

Un documentaire de 52 min – Réalisé par Pascal Auffray – Production 13 Productions, avec la participation de France Télévisions.

Previous post

Agressions physiques sur des personnels de santé

Next post

Photo de groupe au bord du fleuve

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *