Société

GUADELOUPE : Marie-Luce Penchard jette l’éponge

La rumeur circulait dès dimanche soir, elle est officielle désormais. Suite à son mauvais score aux législatives lors du premier tour dans la 4ème circonscription, Marie-Luce Penchard renonce à se présenter face à Elie Califer candidat arrivé largement en tête. C’est par un communiqué de presse qu’elle précise sa position.

« Je remercie très sincèrement et très chaleureusement les 3 154 électeurs de la quatrième circonscription qui ont porté leurs suffrages sur notre candidature lors du premier tour des élections législatives.

Par respect pour les valeurs qui sont à l’origine de mon engagement politique et surtout de ma volonté de faire de la politique autrement, j’ai estimé en lien avec le groupe « Basse-Terre en Confiance » qui m’accompagne sur le terrain, que les conditions n’étaient pas réunies pour continuer l’aventure en maintenant notre candidature au deuxième tour.

Pour ceux qui y verraient un manque de courage et un aveu de faiblesse, je dis en toute humilité que c’est au contraire, une preuve de maturité politique et de réalisme dans ce monde où règne trop de faux semblants, d’insécurité, de calculs personnels au détriment, bien souvent, de l’intérêt général.

A vouloir persister ainsi, nous participons à aggraver cette rupture de confiance entre le citoyen et la politique en renforçant les rangs des abstentionnistes.

Merci à tous les militants, merci à ma suppléante Murielle Dorville, une jeune femme formidable qui partage mes valeurs et qui mérite d’être connue. Je souhaite bonne chance aux prochains députés. Je serai amenée à m’expliquer plus longuement sur mes choix politiques le moment venu.

Sans amertume, an sé on fanm doubout » !

Marie-Luce Penchard.

Voilà, la messe est dite. Marie-Luce Penchard semble assez amère de sa cuisante défaite face au score de son concurrent, le maire de Saint-Claude, arrivé largement en tête avec un pourcentage de voix près de 50 % supérieur à ce qu’elle a obtenu. Dès lors, pour le deuxième tour, le combat s’avérait inégal. Marie-Penchard, ancien ministre, ancien maire de Basse-Terre, vice-présidente de la région, présidente du conseil de surveillance du grand port maritime de la Guadeloupe, a appris à ses dépends qu’être fille de, avait ses limites.

Aujourd’hui, elle semble admettre que ses soutiens n’ont pas été forcément efficaces face à l’objectif qu’elle s’était fixé de devenir député. Malgré le soutient des présidents des deux collectivités, des maires de Capesterre, Trois-Rivières, Gourbeyre et bien d’autres, cela n’a pas suffit à la placer dans une position pouvant espérer un sursaut lors du deuxième tour, d’où sa décision de jeter l’éponge.

En son âme et conscience madame Penchard a pris sa décision, mais certaines voix s’élèvent désormais pour dire qu’à vouloir trop avoir, on laisse parfois « des plumes ». Que veut-elle dire en déclarant que les conditions n’étaient pas réunies pour continuer l’aventure ? L’avenir répondra certainement à cette question.

 

Hugues Pagesy

Previous post

A St Ouen il y a le Red Star et...Tropic Marché

Next post

Analyse d’une amertume

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *