Société

Campagne des régionales : Décollage imminent !

A l’approche des prochaines élections régionales, les mensonges deviennent vérité, et les promesses des certitudes. La chasse aux électeurs est ouverte et les candidats en lice ne reculent devant rien pour faire croire que leur programme est de loin meilleur que celui de leurs concurrents. Déjà les petites phrases fusent et être le punching-ball de ceux qui ne reculent devant rien pour obtenir une certaine visibilité, certains en font déjà l’expérience.

J’aimerais vous parler d’autres choses que de politique, mais il faut reconnaître que ni le covid 19, ni le problème de l’eau, des transports, des sargasses, du chômage, de la violence et j’en passe, ne font plus recette. Ces fléaux ont atteint leur stade de chronicité et ils font désormais partie du paysage guadeloupéen. C’est lamentable, mais c’est comme ça !

Entre information et désinformation, plus personne ne sait ou donner de la tête. Les intoxications de tous genres, distillées sur les réseaux sociaux par des personnes brusquement devenues spécialistes en tout, ne sont pas de nature à rassurer une population de plus en plus perplexe sur son avenir et celui de ses enfants.

On connaissait le syndrome du Boeing dénoncé par un ancien responsable politique, qui consistait à aller se faire soigner en France dès que l’on était atteint d’une maladie sérieuse, alors que lui même, pour un mal de tête n’hésitait pas à prendre l’avion pour se rendre dans les meilleurs hôpitaux parisiens.

On connaît aussi le syndrome de Stockholm qui consiste à aimer celui qui fait de vous un être taillable et corvéable à merci et qui touche une majorité de nos compatriotes.

On connaît aussi, la théorie du complot qui est une espèce de persécution qui touche des personnes, souvent des politiques, qui voient partout des traquenards dressés sur leur route pour les empêcher d’avancer. Enfin bref, nos traditions folkloriques sont riches d’imaginations diverses.

Aujourd’hui à cette liste non exhaustive de théories ou de syndromes réels ou supposés, il faut ajouter un nouveau venu : le syndrome du « Chatou ».

Selon un candidat qui se présente comme étant le seul à pouvoir ramener la situation guadeloupéenne a une verticalité salutaire, ce syndrome consiste à balancer ses bras dans toutes les directions et ne pas pouvoir donner à la population une orientation précise de ses intentions. Voilà, il fallait le dire ! Le vocabulaire créole s’enrichit d’une nouvelle expression.

En matière d’imagination, nos compatriotes sont imbattables. Souvenez-vous d’une rencontre organisée par le président de région, à laquelle il eut certaines difficultés à y accéder. Il n’en a pas fallu de plus pour que certains inventent l’expression « Chaluser », ce qui en gros veut dire : se faire exclure d’une rencontre dont on est l’organisateur. Voilà comment notre patrimoine linguistique s’enrichit de jour en jour.

Les périodes électorales, sont toujours propices à des envolées lyriques souvent incontrôlées et qui lorsqu’elles sont décortiquées provoquent l’hilarité générale. Tenez, en voila un exemple qui vient de Victorin Lurel à propos de la candidature de JBL, et qui ne vous laissera pas de marbre. « Josette Borel Lincertin est un missile porteur d’une révision, c’est une jeune fille qui va faire la mise à feu pour la construction du « péyi gwadloup !» Enfin, la Guadeloupe sur orbite, nous attendions tous ce moment car, bien sûr, il n’est jamais trop tard pour bien faire.

 

Luc Bernardini

 

Previous post

Ady la Guadeloupéenne muse des surréalistes

Next post

8 conseillers ultramarins désignés au CESE

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *