Evénements

Sophie URI, morte pour avoir répondu à une insulte

C’est un fait divers terrible. Sophie Uri, originaire de la Guadeloupe, moitié marie-galantaise, moitié habyssoise résidant à Aubervilliers, jeune femme joyeuse de 22 ans, est décédée pour avoir répondu à une insulte, laissant sa famille désemparée. Son père nous raconte le drame.

Sophie etait une fille qui ne voyait pas le danger. Elle motivait son entourage. A la maison c’était une enfant qui avait les pieds sur terre mais avait aussi sa tête. Elle pouvait défier l’autorité, ne pas être docile. De là à subir cette tragédie…

97L : Que s’est-il passé justement ?

Elle était dans une soirée avec une copine vendredi 10 juin. Et selon ce qu’on m’a expliqué, en ramenant son amie à Pantin elles sont restées à discuter dans la voiture. Un des habitants de la cité d’une trentaine d’années passait. Il les a traitées de pute. Sophie aurait répliqué : « Comme ta soeur ! ». Elle n’a pas cédé et c’est parti en bagarre avec des coups notamment à la tête. Sa copine a été chercher du renfort, revenant avec son père qui a fait fuir l’agresseur.

Ma fille a eu la force de repartir. Je l’ai entendu rentrer au petit matin. Elle a été directement dans sa chambre. Sur le coup de midi, ma femme l’a entendue converser avec la copine au téléphone. Conversation qui se serait arrêtée brusquement selon les dires de la copine…

Une vingtaine de minutes plus tard, j’entre dans sa chambre pour récupérer les clés du véhicule. Elle est agitée, ne me répond pas. J’ai tout de suite vu son visage gonflé avec des hématomes. Les pompiers appelés par mes soins l’ont amené à l’hôpital Delafontaine.

Aux urgences, on me dit qu’on lui a fait une infiltration et qu’elle est sous observation. C’est sérieux mais je ne m’attends certainement pas au pire. Trois heures s’écoulent. L’hôpital nous informe qu’on la transfère à Paris à Rotschild. L’inquiétude nous gagne alors.

Après des examens complémentaires lors du débriefing, le constat des médecins parisiens est terrible : « Votre fille a fait un AVC. La moitié de son cerveau est inactif ». Elle n’est pas opérable et on ne peut qu’attendre mais l’espoir demeure. Puis progressivement le lendemain, le cerveau s’est détérioré, provoquant sa mort cérébrale…

97L : Quelle suite à ce drame?

Le scanner du cerveau a révélé de grosses lésions, des bleus autour des yeux… Une enquête a été ouverte avec contre-expertise médicale. On peut affirmer que ce sont les coups portés sont responsables de sa comotion cérébrale mortelle.

J’ai porté plainte. Des auditions de témoins ont été réalisées. La police a procédé à une perquisition chez nous. Ils ont pris ses papiers, la voiture. On sait que celui qui l’a frappée venait de sortir de prison. Il a pris la fuite. Nous sommes dans la peine mais nous nous devons d’être forts aussi. Nous voulons désormais que justice lui soit rendue. Cela prendra le temps nécessaire.

Previous post

Way Papa s’en est allé. Adieu l’ami.

Next post

Plus que jamais mobilisé

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *