Divers

« Da ! La Guadeloupe c’est comme le Donbass ! »

Vy gavaritié pa kreyolouski, parlez-vous créole Vladimir Vladimirovitch Poutine ? Eh bien vous devriez car vous avez un vrai fan, Edson X pour qui la Guadeloupe c’est comme le Donbass !

« I am Edson X. Monsieur Poutine, nous avons besoin de vous, nous sommes en Guadeloupe, près de la Dominique, je sais que vous avez des espions partout sur la planète, donc forcément ce message va vous parvenir.

Monsieur Poutine, Monsieur Poutine, Monsieur Poutine, je répète votre nom pour que vos services secrets me captent, cet audio est pour vous.

Vladimir, Vladimir, Vladimir !

Monsieur Poutine, venez sauver la Guadeloupe, venez sauver notre peuple.

Vladimir, la France et l’Otan nous privent de nos droits. Ils nous colonisent. Ils veulent supprimer notre peuple comme le tien au Donbass. Si tu pouvais faire comme au Mali, envoyer des troupes, pour qu’on s’engage à tes côtés.
Vlad, La Guadeloupe, c’est comme le Donbass ».

Précisons que les cosaques du « Donbass », contraction de « Don », le fleuve qui traverse la région, et de « bass » pour bassin minier ont été incorporés il y a un siècle en 1922 dans la République socialiste soviétique d’Ukraine, partie de l’URSS et soumis à une féroce russification. La famine de 1932 qui fit plus de trois millions de victimes en Ukraine par la volonté délibérée de Staline de briser les résistances paysannes permit aussi le déplacement de populations russes

Passons au volet économique.

« Vladimir, les guadeloupéens sont des Qataris. Il y a de l’or dans nos rivières, Ni on paket lô Gwadloup ».

Il est certain que la recherche de minéralisations aurifères a été concluante en Guadeloupe. En témoigne le rapport BRGM de juillet 1990 qui synthétise les 45 permis miniers de type B accordés au BRGM dans les Petites Antilles Françaises (22 en Martinique et 23 en Guadeloupe).

Les prospections ont été menées dans le cadre d’un accord syndical conclu avec le groupe canadien CORONA Corporation, signé en janvier 1990. Note 97Land.

« Vlad, la Guadeloupe est bourrée d’hydrogène ».

Toutes nos voitures auraient déjà dû fonctionner à l’hydrogène guadeloupéen ».
L’émergence de l’hydrogène vert pourrait en effet être un vecteur pour la décarbonisation de la Guadeloupe. L’hydrogène produit à partir d’énergies renouvelables est en passe de devenir la source d’énergie alternative de tout premier plan. Note 97Land.

L’amour du semblable se fonde sur la haine du dissemblable.

De nos jours chaque individu est un véritable univers en réduction, sans porte ni fenêtre, comme disait le philosophe Leibniz.

La Culture peut elle-même devenir un instrument d’aliénation.

C’est en effet un « Pharmakon », au sens de la philosophie grecque, à la fois remède et poison.
C’est pour cela que c’est un contresens de dire qu’un animal est un imbécile car un animal devient vite autonome en contrôlant son milieu ambiant ; ce n’est pas le cas de l’homme, tourmenté par les ambitions qui le caractérisent, comme celui de devenir… Rappeur gwada en charabia mental.

C’est le cas de notre illustre inconnu, Edson X, encore un de ces artistes antillais auto-proclamés selon l’avocate Sarah Aristide, apprenti leader à la Malcom X. Il a été condamné pour des propos diffamatoires et injures publiques contre l’animatrice de la radio RCI, Judith Symphorien. Il devra effectuer également un stage de citoyenneté.

Lors de la vague meurtrière de Covid, le 17 août 2021, l’animatrice, au vu du nombre effrayant d’avis de décès ce jour-là, (137 !), appelait la population à « s’organiser » pour éviter l’hécatombe.

Accusée de gonfler les chiffres, la sinistre énumération débutait par un sentencieux « Organizé zot pou an pa nomé nom a zot ».

Il n’en fallait pas plus pour provoquer l’ire de « l’artiste », qui y verra un appel à la vaccination honnie et qui se répandra dans les réseaux sociaux en tombereaux d’injures, et de propos d’une violence insoutenable, accusant l’animatrice d’être complice de génocide, et la menaçant : on va te retrouver !

« Chak mal véra et fimèl kochon ni sanmdi a yo », proclament Edson X et ses affidés.

Tout comme Poutine ! « Tout peuple, et en particulier le peuple russe, est capable de distinguer les vrais patriotes de la racaille et des traîtres, et de recracher ces derniers comme un moucheron qui aurait atterri dans leur bouche. Je suis convaincu que cette purification naturelle et nécessaire de la société ne fera que renforcer notre pays ».

Dans un discours filmé, le mercredi 16 mars, Vladimir Poutine a vivement critiqué ceux qu’il qualifie de « traîtres nationaux ».

« Ils parieront sur la fameuse cinquième colonne – élément travaillant sur un territoire au profit de l’adversaire ( Note 97Land)-, sur les traîtres nationaux, sur ceux qui gagnent leur argent ici mais qui vivent là-bas. Qui y vivent, non pas au sens géographique du terme, mais selon leurs pensées, dans une conscience servile » . Poutine a précisé ses propos.

« Je ne juge pas du tout ceux qui ont une villa à Miami ou sur la French Riviera, qui ne peuvent pas vivre sans foie gras, huîtres, ou les soi-disant libertés de genres. Le problème n’est pas ici mais dans le fait que beaucoup de ces personnes sont mentalement là-bas, et pas ici, ni avec notre peuple, ni avec la Russie ».

Les commentaires odieux des supporters de l’animateur rejoignent la désignation du traître par Poutine.

« Tu te trompes en croyant que cette femme est noire, son masque est blanc, regarde mieux, tous ceux qui sont nés ici ne sont pas forcément guadeloupéens ».

D’autres, plus avertis, l’admonestent : « Bonjour Edson, je suis juriste et quand j’ai reçu ton audio, je savais que tu aurais été poursuivi et condamné. C’était une évidence. Je trouve dommage que tu ne reconnaisses pas ton tort. En continuant, tu risques de t’attirer plus de problèmes.
Demander aux gens de partager ton lien sur la page de Judith, c’est potentiellement du harcèlement.
T’es en sursis, faut vraiment faire attention.
Une loi est récemment passée pour sanctionner le harcèlement sur les réseaux sociaux.
Rien n’est privé sur les RS, tu es l’auteur de cet audio, peu importe qui l’a partagé ».

D’autres ont un sens certain de l’humour, « Vous auriez dû prendre Marine pour avocate »

Car il a en effet une dent contre l’avocat TACITA.
« Monsieur Tacita m’avait dit qu’il allait me défendre gratuitement (dans une précédente affaire).

Edson X raconte sa première rencontre avec Maître TACITA : « Boug la té ni tou’ attitid à Malcom X ». La stature, la démarche, les lunettes assurément.

Après de multiples relances, l’avocat aurait finalement demandé 800 euros, et ne l’aurait jamais défendu.

Si ce représentant éminent du LKP qu’il voue désormais aux gémonies s’est désolidarisé de sa cause, si nous comprenons bien, il exècre tout autant Admiral T qui n’est pas admirable, et la non moins satanique « TAUBILA » – renommée TOBBIE LA-, (les jeux de mots font frétiller d’aise notre rappeur qui s’estime toujours autant génial ), osons donc suggérer à Edson X de parcourir l’ouvrage de Ta-Nehisi Coates, Huit ans au pouvoir, qui traite de l’héritage de Malcom X.

A la différence de la biographie de Bruce Perry publiée en 1991- « Malcolm », – présentant un portrait le plus exhaustif possible à travers les anecdotes les plus extravagantes, la biographie de Marable filtre judicieusement les faits en les séparant du mythe.

Ces mythes fascinants et contradictoires lui collent à la peau. Selon certains, Malcom était un bigot rempli de haine qui avait, à travers la religion, découvert la fraternité universelle. Selon d’autres, il était son propre rédempteur, un proxénète de bas-étage devenu un chevalier noir exemplaire. Et selon d’autres encore, il était un avatar de la revanche noire collective, un gangster dont la plus grande habileté avait été de changer d’objectifs et non de moyens.

Selon Marable, Malcom s’était retrouvé piégé dans un mariage malheureux, cocufié par sa femme avec l’un de ses lieutenants. Son indignation face au comportement donjuanesque d’Elijal Muhammed est attisée par sa morale et par son ressentiment : l’une de ces femmes est une ancienne conquête.

Malcom X pouvait être également impatient et capricieux. Et son comportement, dans la dernière partie de sa vie, jette une ombre sur sa réputation d’ascète. Il pouvait être parfois antisémite, sexiste et, privé de la structure de la Nation de l’Islam, inefficace.

Toutefois, l’intérêt persistant du message de Malcolm, c’est l’affirmation du droit d’un peuple à se protéger et à améliorer sa condition par ses propres moyens.

Dans la dernière partie de son livre, Marable raconte l’histoire de Gerry Fulcher, un officier de police blanc qui, presque contre sa volonté, était tombé sous l’emprise de Malcom. Chargé de mettre le téléphone de Malcom sur écoute, Fulcher croyait que Malcom X était « l’un de ces voyous » qui cherchent à tuer des flics et à renverser le gouvernement. Mais il changea d’avis. « Ce que j’ai entendu n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais », dit Fulcher.

« Je me souviens de m’être dit : « Voyons voir : il a raison… Il veut que (les Noirs) aient un emploi. Il veut qu’ils reçoivent une éducation. Il veut qu’ils rentrent dans le système. Qu’y a -t-il de mal à cela ? »

Malcom X voulait que les Noirs américains reçoivent une éducation. C’est tout le contraire d’Edson X, avide d’insultes et de médiocrité langagière, dans sa pitoyable logorrhée.

Edson X, seras-tu ton propre rédempteur ?

Pwoblem en nou gwada, tout moun ka pwan yo pou krab a gwo modan !
« Nou pa bizwen ay jis en Russie pou nou planté, pou nou rékolté », (Pourquoi aller jusqu’en Russie pour planter et récolter ? ) lui conseille à juste titre un internaute.

Edson X en vient à parler de lui à la troisième personne. Personnage public, grâce à ses audios, il dérange, il est incontournable. Avant de se contredire.

« En pa ka travay, En insolvable, ( Je ne travaille pas, je suis insolvable ) , Canal Plus me doit 150 000 euros, Kon sé lajan ou bizwen en ké payé’w en rouble, sakré pingwen mexicaine ki ou yé », lance-t-il à l’animatrice. (Puisque tu veux de l’argent, je te paierai en roubles, foutue pingouin mexicaine).

« Ka ou vlé en fè, on rubrique nécrologique ? Lè en ké débaké avè Vladimir ou ké pwi » ( Comment puis-je m’en sortir, avec une rubrique nécrologique que je présenterais ? Attends un peu, que je débarque avec Poutine !)

Judith Symphorien et Sarah Aristide sont comparées à Dieudonné et Elie Sémoun.

Les traditions culinaires des Français sont ridiculisées. Ils ont inventé le fromage, ce produit écoeurant qui provient du lait caillé, et mangent des escargots.

L’habituel récit complotiste, sur la perversité du pouvoir et de l’argent, le complot judéo-maçonnique qui s’est mué en nouvel ordre mondial en terme de géo-politique mondiale et sanitaire n’est pas en reste.

On comprend trop malheureusement, à l’écoute de ce déversement de contre-vérités et d’insultes, comment en Guadeloupe, des covido-sceptiques qui de citoyens émettaient de simples interrogations sur la vaccination, en sont arrivés, dans cette crise sanitaire, à cette fabrique du mensonge par une alliance sulfureuse entre contestataires politiques, influenceurs santé, et personnages à la marge, comme en témoigne la réouverture sous tension du centre « Les Airelles », accueillant des enfants polyhandicapés.

Cela fait 5 mois que l’accès à la structure n’est pas possible en raison de la mobilisation de l’UTAS-UGTG contre la loi sur l’obligation vaccinale. C’est sous l’escorte des gendarmes que les parents de ces enfants handicapés ont pu accéder à l’établissement. Le personnel gréviste a bousculé les enfants handicapés, et insulté leurs parents.

Dans cette bulle de désinformation, on vit très bien, on a l’impression de faire partie d’une petite élite, on ne s’abreuve qu’aux mêmes sources empoisonnées d’une même communauté, faille existentielle qui est le prélude à la haine.

Quand un peuple a besoin de héros, c’est qu’il est en grande difficulté – Boris Cyrulnik.

Edson X se voit en héros. Il s’adresse à ses supporters. « Bonjour au 93, 91, Parc de la Villette, zot ja Konet, Yes I !

Il prolifère sur l’inculture politique d’une partie de la jeunesse, prompte à croire le sempiternel discours victimaire de ces détraqués du cerveau.

Pauvre Gwada ! Sauverons-nous nos enfants et nos Grands Frères ?

Previous post

Chlordécone : "L’irresponsabilité de l’Etat aggrave la faute"

Next post

Je ne laisserai pas la "N" du RN proliférer sur notre île

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *