EvénementsSociété

L’UEFA l’arroseur bien timide arrosé

Aujourd’hui les médias du monde entier commenteront l’événement. Les deux stars du match ne se sont pas cachées. Mbappé a tweetė un message de soutien à Pierre Achille Webo, entraîneur adjoint d’Istanbul, Neymar a approuvé l’attitude des turcs. Les nouveaux « vertueux », brusquement scandalisés ressortiront des images de supporters racistes, de gestes honteux à travers l’Europe. Et chacun dira : « Say no to racism ».

Nous trouvions l’UEFA bien tiède dans sa lutte contre le racisme avec ses slogans dignes d’une cour de récré, la surdité de ses arbitres suspecte lors d’insultes discriminatoires, les sanctions ridicules. Nous nous interrogions aussi sur l’attitude de certains joueurs de couleur prêts à empêcher leurs confrères victimes de cris de singe de quitter le terrain.

Demba Ba après avoir réclamé des explications à Constantin Sebastian Coltescu le 4ème arbitre roumain pour des propos racistes envers Webo, ancien international, a demandé aux joueurs d’Istambul de quitter la pelouse du Parc des Princes.

Mohamed Bouhafsi approuve la conduite générale. « La réaction de Demba Ba, la réaction des joueurs du PSG, tous ont été formidables. On ne doit pas laisser passer ça et c’est historique ! Et si les images prouvent le dérapage inadmissible, le 4 eme arbitre ne doit pas être envoyé à la VAR mais à l’hôtel et ne plus arbitrer » !!!!

Frédéric Goyon écrit : « Cette histoire pointe un autre problème : selon qui prononce des paroles racistes, la réaction de l’arbitre et de l’UEFA n’est pas la même. Que ce soit un joueur, coach, arbitre ou ramasseur de balle, il n’y a pas à tergiverser. Le sujet n’est pas qui mais quoi ».

Demba Ba a pris ses responsabilités. Le staff du Basaksehir Istambul a pris les siennes, cette équipe turque suspectée il y a un mois de réserver les pires turpitudes aux Parisiens. Djibril Cissé s’est indigné aussi que l’on puisse s’interroger sur l’éventualité de reprendre ce match. Rio Ferdinand se félicite de l’attitude des 22 footballeurs. « Leur départ est un pas dans la bonne direction, mais on ne peut leur laisser seuls le poids de cette décision ».

Chacun se positionne enfin. L’UEFA ne s’en sortira pas cette fois avec ses habituelles pirouettes.

Previous post

Cran : Nous maintenons la pression judiciaire

Next post

Reunionnais de la Creuse : Cette histoire est la nôtre. Traumatisante pour certains. Grave pour nous tous

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *