Société

Cran : Nous maintenons la pression judiciaire

« Le décret instaurant le fonds d’indemnisation des victimes de pesticides ne change pas notre détermination car il est très insuffisant et partiel » !

« Nous maintenons la pression judiciaire. Depuis notre saisine du Tribunal administratif en mai 2020, nous attendons toujours la réponse officielle de l’Etat à nos arguments.

Il est mensonger de présenter le Décret n° 2020-1463 du 27 novembre 2020 (!) relatif à l’indemnisation des victimes de pesticides comme une avancée pour toutes les victimes.

En effet, ce texte ne concerne que le la réparation forfaitaire des dommages subis lors d’une exposition professionnelle.

Or, les victimes, qui vous saisissent aujourd’hui, sont des résidents ou des citoyens originaires des Antilles exposés à ce pesticide organochloré présent dans les sols et dans l’eau depuis des dizaines d’années.

Ce polluant organique persistant, au sens de la Convention de Stockholm du 22 mai 2001, fait peser une menace durable sur leur santé et celle de leurs descendants. »

Le CRAN

Previous post

LA SENSIBILISATION AU RECYCLAGE EN GUADELOUPE, MARTINIQUE, GUYANE ET A LA REUNION

Next post

L'UEFA l'arroseur bien timide arrosé

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *