Société

Guadeloupe : Rappel des consignes et soutien aux acteurs carnavalesques

Le préfet de la région Guadeloupe rappelle que la situation sanitaire a conduit malheureusement à annuler le Carnaval cette année. À l’approche des jours gras, une nouvelle réunion s’est tenue en préfecture pour réaliser un point de situation et rappeler les consignes.

Le préfet rappelle que les défilés et déboulés sont strictement interdits sur la voie publique et punissables (contravention de 135 € voire poursuites pénales).

Une charte d’engagement réciproque relative aux activités carnavalesques a été établie après consultation et adhésion d’un grand nombre d’acteurs du territoire (groupes carnavalesques, offices, fédérations, collectivités, ARS,…).

Seuls les réunions, entraînements, répétitions ou captations d’images carnavalesques peuvent se tenir dans les locaux associatifs des groupes et fédérations à hauteur de 50 personnes, selon les conditions sanitaires définies dans ladite charte.

Les captations, enregistrements et diffusions sont fortement encouragés et peuvent être soutenus par le fonds associatif lancé en partenariat avec la préfecture (la direction des affaires culturelles), le conseil régional et le conseil départemental.

Afin de disposer de plus de temps pour y participer, les délais ont été allongés. L’appel à projets initialement clos le 12 février est prolongé jusqu’au 23 février 2021.

Les dossiers peuvent être déposés par voie postale ou dématérialisée auprès de la direction des affaires culturelles de Guadeloupe, du Conseil régional et du Conseil départemental aux adresses indiquées dans l’appel à projet téléchargeable sur le site de la préfecture : https://www.guadeloupe.gouv.fr/Publications/Appels-a-projets

Le préfet appelle chacun au sens des responsabilités. Les rassemblements sont dangereux. Il convient de tout faire pour éviter une propagation de la Covid-19 en particulier pour protéger les plus fragiles.

La situation sanitaire cette semaine révèle une augmentation du nombre de cas positifs avec 103 cas du 1er au 7 février, contre 73 la semaine précédente, soit une augmentation de plus de 40 %. Le taux d’incidence est à 27,32 pour 100 000. Le taux de positivité atteint 3,32 %. Le taux de reproduction du virus est à 1,10.

Previous post

Serge Letchimy : "Il est nécessaire que je rectifie certains propos calomnieux"

Next post

La Réunion franchit le seuil d'alerte

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *