EvénementsSociété

Serge Letchimy : « Il est nécessaire que je rectifie certains propos calomnieux »

Le 8 février, Bondamanjak publiait un article « Chlordécone : Pourquoi Serge Letchimy n’a pas auditionné Bernard Hayot ? ». La réponse du député de la 3ème circonscription de la Martinique.

Un certain blog entretient de fausses informations dans le but de discréditer le travail de longue haleine  fait par la commission chlordécone que je présidais à l’Assemblée Nationale.

Il est nécessaire que je rectifie certains propos calomnieux.

1. La société de Laguarrigue a été auditionnée  par le biais de ses représentants, Lionel de Laguarrigue et Henri Ernoult, directeur général à l’époque, Yves Hayot étant décédé au moment des auditions de la commission chlordécone. Donc entretenir la confusion entre les deux hommes Bernard et Yves portant le même nom de famille mais ne pratiquant pas les mêmes activités est tout simplement une odieuse manipulation.

Yves Hayot était le seul cité  comme importateur producteur et distributeur de la chlordécone, sujet sur lequel la commission devait enquêter.

2. Bernard Hayot est membre de la fondation Cesaire, c’est un fait. Et c’était la volonté de mettre au sein de cette fondation toutes les composantes de la société martiniquaise, afin de coller au mieux à la conception Césairienne de notre identité multiple.

D’autre part contrairement à ce qu’affirme l’article (sans aucune preuve) à aucun moment Bernard Hayot n’a occupé ni occupe une fonction de vice-président. Affirmer le contraire est un mensonge.

3. En tant que membre donateur, le don de B. Hayot est proche de toutes les donations des autres membres. C’est réglementaire. Mais la somme indiquée dans l’article est grossièrement gonflée par son auteur dans le seul but de nuire une fois de plus.

Ce triple mensonge démontre bien que le jeu est clair : l’amalgame, la dévalorisation et la désinformation alimentent le but recherché qui est d’entretenir la haine, d’établir un climat nauséabond autour d’un travail fait en toute bonne foi et avec conscience, celui de la commission chlordécone.

 

Previous post

La restauration de l'Église de Basse-Pointe

Next post

Guadeloupe : Rappel des consignes et soutien aux acteurs carnavalesques

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *