Société

Le Club des 5 et les dix plaies de Guadeloupe

Cinq étoiles brillent dans l’espace politique guadeloupéen. Pour le pire, jusqu’à ce jour. CAP Excellence, CA Grand Sud Caraïbe, CA du Nord Basse-Terre, CA La Riviera du Levant, CA du Nord Grande Terre. Cinq étoiles, cinq communautés d’agglomération. Sont-elles les 5 étoiles d’une même constellation de managers déments en Guadeloupe ?

Notre seul espoir, est que les cavaliers de l’Apocalypse sont au nombre de quatre. Quatre cavaliers et quatre étoiles peuvent disparaître dans un trou noir. Un trou noir stellaire est créé par l’effondrement d’une étoile massive sur elle-même. Cet effondrement se manifeste directement par l’apparition d’une supernova. Quelle est l’étoile lumineuse, signe de ralliement, qui nous sauvera des quatre autres ?

Notre société risque la démence avant l’empoisonnement physiologique, nous avait prévenus Bertrand de Jouvenel.

Aux Antilles, nous avons bien assisté à l’empoisonnement de la Biosphère, lequel a été permis par une forme de démence préalable.

Ne parlons pas dans cette chronique du chlordécone. Car nos élus sont capables d’empoisonner la population, et d’être mis en accusation, avec cette inculpation infâmante, même sans chlordécone.

Ce qui est extraordinaire, c’est que cela se traduit par empoisonnement volontaire, ou sinon par omission coupable, ce qui revient au même.

@Les 10 plaies

La première plaie n’est pas la moindre *.

Alors qu’ils se répandent en pétitions, en lettre au Président de la République sur l’empoisonnement au chlordécone, leur posture affligeante en ce qui concerne la distribution de l’eau, son captage, son traitement, son rejet sur nos côtes, nous angoisse.

Ils s’étripent sur la constitution d’une entité unique depuis 30 ans, 50 ans ? Qui peut les prendre au sérieux encore ?

Aux dernières nouvelles, les fournisseurs du SIAEGAG menacent de ne plus livrer les éléments essentiels au traitement de l’eau chlordéconée, comme le charbon actif, vu les impayés. On a bien vu que la société Nicollin, chargée du ramassage des ordures ménagères dans le Sud Basse-Terre, avait cessé tout ramassage.

@Le Prefet ne souhaite pas enter dans ce type de polémique… Sans commentaires !

La presse fait état régulièrement de cités entières en Guadeloupe, avec des remontées fécales. La plage de la Datcha est un égout à ciel ouvert, le maire du Gosier l’a lui-même reconnu.

Dans le monde, 2 milliards de personnes utilisent des points d’eau contaminés par des matières fécales (Libération 21/08/2019)

La Banque mondiale, pour la première fois, a établi un lien clair, net, sans appel, entre « l’invisible crise » que constitue la pollution de l’eau, et l’économie. Dans un rapport choc, la banque mondiale estime que la détérioration de la qualité de l’eau touche l’ensemble des pays riches comme pauvres, et réduit d’un tiers la croissance économique potentielle des zones fortement polluées et menace le bien-être humain et environnemental.

Les bactéries, les eaux usées, les produits chimiques et les plastiques pompent l’oxygène dissoute dans l’eau de façon infernale et transforment l’eau en un poison pour les humains et les écosystèmes.

«Il est inadmissible que certains veuillent passer par une proposition de loi pour résoudre les problèmes des guadeloupéens, tonnent le Président du Conseil Régional, Ary Chalus, et son vice-président Guy LOSBAR». Pendant qu’ils discutent d’arguties juridiques, l’eau de la plage de la Datcha est souillée, comme indiqué juste avant, la plage de Viard à Petit-Bourg est pratiquement une zone de non-droit, (les rejets de la zone de Jarry en ont fait une poubelle), des plages de Bouillante avaient été interdites d’accès pendant plusieurs mois, la population guadeloupéenne meurt à petit feu.

Le 4 novembre 2020, le Parlement est revenu sur son vote de 2016 interdisant l’usage des insecticides tueurs d’abeilles, afin de sauver les producteurs de betterave sucrière, mis en grande difficulté par l’arrivée de la jaunisse (Le Monde du 4 novembre 2020)

On a pu dire que ce projet de loi est une défaite magistrale, une défaite sanitaire et environnementale. Des députés ont indiqué introduire un signalement devant la Cour de justice de la République pour mise en danger de la vie d’autrui.

Nos élus qui espèrent une condamnation de l’Etat pour le scandale du chlordécone, titillés et bousculés par les associations et les citoyens, et tous les signataires empressés contre la prescription ont-ils pris connaissance de ce nouveau recul de l’Etat face aux pollueurs ?

Sont-ils trop paresseux ou ignorants ? Les dysfonctionnements de la distribution de l’eau en Guadeloupe traduisent un déni de réalité. Les hommes politiques guadeloupéens, sont actuellement comme dans l’entreprise Fiat. Chez la firme acronyme de Fabbrica Italiana Automobili Torino», les ouvriers déclarent chaque matin leur humeur selon un feu tricolore. Il est de plus en plus fréquent que les participants déclarent leur état d’esprit avant de débuter une réunion.

La démence signifiait forcément, comme l’avait pressenti Bertrand de Jouvenel, le déni forcené des dangers écologiques.

Avec le vieillissement de la population, le nombre de personnes atteintes de démence devrait tripler dans les 30 prochaines années, a prévenu l’organisation mondiale de la santé. Les femmes sont plus touchées que les hommes. Encore un élément contextuel non pris en considération par nos décideurs ?


* « Yahvé dit à Moïse : «Prends ton bâton et étends la main sur les eaux d’Égypte – sur ses fleuves et sur ses canaux, sur ses marais et sur tous ses réservoirs d’eau – et elles se changeront en sang, et tout le pays d’Égypte sera plein de sang, même les arbres et les pierres ». Moïse et Aaron firent comme l’avait ordonné Yahvé… Les poissons du Fleuve crevèrent et le Fleuve s’empuantit ; et les Égyptiens ne purent boire l’eau dans tout le pays d’Égypte… (l’Exode)

Previous post

Opposition de B. Pompili, S. Lecornu et A. Pannier-Runacher au projet Montagne d’Or

Next post

Covid-19 : des soignants militaires et du matériel de réanimation à Mayotte

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *