Société

La faute des autres ? Le coup de colère de Confiant 

Martinique : Et pan dans les dents ! Le coup de colère de l’écrivain Raphaël Confiant. 

Nous publions in-extenso un communiqué sur le comportement des Martiniquais face à la prolifération de la Covid 19.

« Faudrait que les Martiniquais apprennent à grandir un peu et arrêtent leurs sempiternelles jérémiades du genre : « C’est la faute des Autres ! ».

Non l’explosion en cette toute fin du mois de mars des cas de contamination par le covid-19 n’est pas due à la venue de touristes en cette fin… décembre de l’année dernière. Le virus ne met pas trois mois à se répandre, même les connards qui aboient sur Fessbouc savent ça.

Cette explosion est la faute des Martiniquais et d’eux seuls. Point barre !

Tous ceux qui n’ont cessé de considérer les mesures de couvre-feu et de confinement comme des décisions  « colonialistes », voire même « racistes ». Tous ceux qui ont voulu à tout prix « faire leur carnaval » et n’ont pas hésité à envahir l’autoroute pour assouvir leur soif d’amusement. Toute cette faune nocturne d’artistes autoproclamés, chanteurs à la petite semaine, stars du vendredi soir internationalement connus de Fond Zombi à Morne Balai. Tous ces restaurateurs organisateurs de bamboches et autres DJ sous amphétamine qui n’ont cessé de proclamer que « les Martiniquais ont le droit de s’amuser ! ». Tous ces blogs et sites-Web pour lesquels tout est bon pour dénoncer l’Autre, le Blanc, le Colonialiste etc, mais qui ne réclament pas l’indépendance ce que voudrait pourtant la logique la plus élémentaire.

Enben, mi zot atjelman, an bonda marenn-zot !

On en était début janvier à une vingtaine de contaminations par jour.

A cause de l’infantilisme et de l’inconséquence des Martiniquais, on en est arrivés à 400. Bravo les gars ! Vous pouvez chanter maintenant sur l’air des lampions : « On est les champions ! ». Et sur vos pancartes carnavalesques vous aviez écrit quoi déjà ? Ah oui : Konfiné dapré yo ! Vous refusiez très révolutionnairement d’être confinés dans vos maisons ou appartements ? Fort bien ! Vous le serez maintenant en salle de réanimation ».

Raphaël Confiant.


Comment ne pas adhérer à ce coup de gueule de l’écrivain Martiniquais Raphaël Confiant qui par des mots crus mais nécessaires nous fait prendre conscience que la propagation de la maladie est due en grande partie au comportement irresponsable de certains d’entre nous.  Si vous interrogiez le personnel hospitalier, au bord de l’épuisement par un surplus de travail, vous comprendriez très vite que la situation est d’une gravité exceptionnelle.

Pour la santé de tous, respectez les consignes mises en place par ceux qui tentent de limiter la casse. Les gestes barrières sont toujours d’actualité, et le civisme de tous est nécessaire pour contrer l’épidémie.

 

Hugues Pagesy

Previous post

La seule guerre à laquelle nous assistons est celle contre l’enfant guadeloupéen

Next post

A déguster en petit comité et pas sur les plages

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *