Société

La directrice de l’ARS Guadeloupe appelée à d’autres fonctions

L’ARS et sa directrice générale vous présentent tous leurs vœux pour 2022 en espérant que vous saurez vous protéger et protéger tous ceux que vous aimez de la 5ème vague de COVID

 

Depuis 2 ans nous vivons une crise sanitaire sans précédent. Elle nous atteint physiquement, tue des personnes que nous aimons, nous touche psychologiquement et met à genoux notre société et nos économies. Elle créé des tensions dans nos familles, entre amis, elle creuse des fossés entre nous et nous menace vagues après vagues.

L’ARS et les acteurs de santé se battent sans cesse pour amortir le choc de cette pandémie sur notre territoire. Nous sommes épuisés mais toujours convaincus qu’il faut être plus forts que la maladie et sauver le maximum de personnes. Aidez-nous en vous protégeant, surtout lorsque vous êtes porteurs d’autres maladies, et en protégeant ceux que vous aimez.

Cette crise sanitaire révèle en nous le meilleur à travers notre résilience et notre solidarité mais elle révèle aussi le pire à travers les menaces aux directeurs d’hôpitaux, aux soignants, à travers la maltraitance de malades (repas non livrés, accès à la dialyse coupés, sélection de ceux qui rentrent à l’hôpital ou non, etc).

La 5ème vague est là, et tous les mensonges sur les réseaux sociaux de gens, dont le courage s’arrête à leur écran, ne pourront empêcher le virus de circuler parmi nous et de faire des dégâts.

L’ARS et sa directrice générale restent sur le pont pour vous protéger et vous aider au maximum dans cette période très difficile que sera le mois de janvier. Par ailleurs, après 4 années au service de la Guadeloupe et des îles du nord, la directrice générale, le Dr Valérie Denux, a choisi de poursuivre son action à travers de nouvelles fonctions résolument tournées vers la préparation de l’avenir de notre pays.

Outre les crises sanitaires (COVID, Dengue), les conséquences de l’incendie du CHU, les crises sociales, elle a œuvré à la modernisation de notre système de santé (pôle parents-enfants, construction du nouveau CHU, multiplication par 10 des maisons et centres de santé, scanners et IRM de proximité, projet territorial de santé mentale, etc).

Le bilan est décrit dans les rapports d’activités de 2018, 2019, 2020 et bientôt 2021. Enfin la feuille de route 2022 sera présentée d’ici fin janvier aux acteurs de santé pour assurer la continuité de l’action.

Previous post

O.Girault : "Je suis devant une montagne, mais je ne suis pas seul..."

Next post

Les élections dans les collectivités territoriales

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Boucard Georges
    janvier 4, 2022 at 15:15 — Répondre

    On sel bitin nou Ka Denux
    Sé bon Voyaj et Remtwé a Kaz aw
    Fouté nou la pé pou dè bon avè piki fôssé aw la
    Ou ni 516 moune Gwadloup ki mo an lè konsianss aw
    Avè inki on Doliprane é le 15 lè yo téja ka toufé
    La Gueule ouverte …
    Et ou modi si 3 GENERATIONS
    Vou et Kotellon
    GB Hougan Kwa dé Bouké
    Ayiti Chérie !
    Nou PARÉÉ kont tou lé An Pwofitan !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *