Société

« Je ne me reconnais plus dans la direction prise par le CREFOM »

Patrick KARAM
Fondateur et premier président du CREFOM

A l’attention de Daniel DALIN
Président du CREFOM

 

Monsieur le Président,

Lorsqu’avec Victorin Lurel, plusieurs centaines de présidents d’association, d’élus et de personnalités, nous avons créé le CREFOM en 2014, nous étions animés par la volonté de rassembler et de défendre les intérêts des ultramarins au-delà de tous clivages partisans afin que les Outre-mer trouvent leurs places au sein de la République. Nous étions tous portés par une logique d’ensemble et par notre désir d’agir pour les Outre-mer.

Je ne peux que constater que la logique qui nous animait semble avoir vécue et que certains combats portés aujourd’hui par le CREFOM s’en écartent dangereusement. Toutes ces raisons ont engendré une fracturation de nos forces et ont entrainé le départ de la quasi-totalité des associations, des élus, des personnalités et des militants avec qui nous avons bâti le CREFOM. Ces départs l’ont rendu totalement inexistant.

Je serai toujours fier d’avoir été le fondateur et le premier président du CREFOM, fier des valeurs qu’il représentait et fier des combats que nous menions. Je ne renierai jamais ce titre qui a profondément marqué mon engagement dans la défense des intérêts des ultramarins.

Toutefois, je ne me reconnais plus dans la direction prise par le CREFOM aujourd’hui et je ne souhaite plus que mon nom y soit associé sous sa forme actuelle, je suis donc au regret de vous remettre ma démission de ma qualité de président d’honneur du CREFOM. Cela ne remet aucunement en cause la considération et l’amitié que je vous porte à vous personnellement.

Je continuerai inlassablement le combat initié pour la défense des intérêts des Outre-mer il y a déjà plus d’une trentaine d’années.

N’ayant pas d’adresse postale à laquelle vous communiquer ce courrier, je vous l’adresse par voie numérique et je vous demande de la communiquer à l’ensemble des adhérents du CREFOM.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le président, l’expression de mes salutations.

Patrick KARAM

Previous post

Culture : Ou est passé Gourbeyre ?

Next post

Le 21 juin de Choukaj

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *