Sports

Il n’y a pas que les noirs…

Parce que le racisme dépasse les frontières et que cette histoire doit nous faire prendre conscience que les mots ont un sens…

Nabil Bentaleb et l’international marocain Amine Harit, ont été mis à l’écart par l’équipe de Schalke 04, dernier de Bundesliga après un début de championnat catastrophique.

L’ex-international Steffen Freund, vainqueur de l’Euro 1996, ancien joueur du club devenu consultant, a tenu dimanche des propos racistes.

« Je connais personnellement Nabil Bentaleb (depuis l’époque de Tottenham), il y a joué, il s’est révélé là-bas, un talent incroyable, un des meilleurs joueurs à l’époque. Et puis il a atterri à Schalke. Il est Franco-Algérien d’origine, il a du caractère. Quand tu es recruteur, tu dois savoir qu’il y a une certaine agressivité et une certaine indiscipline qui entrent en ligne de compte quand il n’est pas titularisé ».

Des propos qui ont provoqué des remous en Allemagne, que Steffrn Freud a maladroitement essayé de corriger.

« Je dois éclaircir un point, parce que je vois que, sur les réseaux sociaux, mes propos ont été perçus comme racistes. J’ai juste parlé des origines de Bentaleb : Algérien, Français. Il y a aussi la pauvreté, qui joue un rôle dans la façon dont tu grandis. Tout cela a un impact sur ta mentalité ».

On n’est pas sorti de l’auberge !

Previous post

Trois-Rivières : Décès du photographe Gérard-Philipe Farajje

Next post

Billets discount

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *