Société

Des plans d’action interministériels pour la jeunesse en Guadeloupe et en Martinique

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Gouvernement précise sa méthode pour l’élaboration de plans d’action interministériels pour la jeunesse en Guadeloupe et en Martinique

Conformément aux annonces faites par Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, lors de son déplacement en Guadeloupe et en Martinique, le Gouvernement lance l’élaboration de plans d’action interministériels pour la jeunesse dans les deux territoires.

En effet, dans un contexte sanitaire et social difficile, renforcé par les conséquences de l’épidémie de la Covid-19, plus que jamais, une attention doit être portée aux nouvelles générations afin qu’elles retrouvent confiance dans l’avenir.

Pour cela, un mandat est donné aux préfets de Martinique et de Guadeloupe pour approfondir le dialogue avec les acteurs de terrain afin de recueillir leurs propositions et projets autour des axes suivants :

La formation et l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi dans la continuité des annonces du Président de la République pour la mise en œuvre d’un contrat d’engagement jeune au 1er mars 2022 ;

  • La formation et l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi ;
  • La continuité territoriale pour les jeunes et notamment les étudiants ;
  • L’offre culturelle destinée à la jeunesse ;
  • L’offre d’activités sportives et les projets d’infrastructures sportives de proximité destinés à la jeunesse ;
  • Le logement des jeunes et notamment des étudiants ;
  • L’engagement et la citoyenneté ;
  • L’accès et l’information aux droits.

A la suite de cet échange, un travail interministériel entre les ministères de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports ; du Travail ; des Outre-mer ; de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ; de la Culture et de la Communication ; et du Logement, sera mené pour déboucher sur ces plans d’actions dans chacun des deux territoires des Antilles.

Plus précisément, le Gouvernement a donné mandat au Préfet de la Martinique pour mener des négociations avec les organisations syndicales, les représentants de la jeunesse martiniquaise et la Collectivité territoriale de Martinique, dans le cadre de l’atelier jeunesse prévu dans l’accord de méthode signé samedi 27 novembre.

Le même mandat est donné au Préfet de la Guadeloupe pour mener des négociations avec les maires du territoire avec lesquels Sébastien Lecornu a longuement échangé sur cette thématique.

Previous post

Mort d'Alexandre Dumas

Next post

Barrages payants, feux, pains et fêtes !!!

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Boucard
    décembre 6, 2021 at 16:11 — Répondre

    Une belle mascarade comme le furent les États Généraux des «  Outre Mer »
    Terme générique qui pue la relégation … l exotisme folklorique doudouiste .. comme banlieue … lieu de bannissement .. de mise au ban …
    Cette annonce est avant tout une manœuvre de communication d ´un gouvernement aux abois qui tente de dissocier la Contestation en voulant s adresser directement à la Jeunesse et aux Zélus zélotes dont la légitimité est mise à mal scrutin après scrutin , illégitimés par le vote blanc et l abstention massive qui monte … qui monte
    La Jeunesse Guadeloupéenne ne se laissera plus berner par la parole étatique dont elle n a aucune confiance .
    J ai participé à un Sound Système avec les Jeunes Soldats de la Liberté sur un point de révolte populaire…ce samedi sur le boucan du pont de la boucan … la colère des Jeunes est massive , intelligente, argumentée ….
    Ils n ´accepteront plus des cautères sur jambe de bois
    Ce plan d’urgence doit être mis en place et co construit avec les Jeunes qui ont des vrais cahiers de doléances.. qu’il faudra entendre …
    Bonne Journée

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *