Divers

L’INDIVISION: UNE PLAIE AUX ANTILLES

Vous l’avez sans doute remarqué en parcourant les villes et les campagnes de la Guadeloupe et de la Martinique, du nombre de maisons vétustes, délabrées, abandonnées qui enlaidissent nos plus beaux paysages. On pourrait croire que les propriétaires morts, l’absence de descendance fait que les choses restent en l’état jusqu’à pourrissement et disparition du bien. Si cela peut être une hypothèse, elle ne correspond pas toujours à la réalité, car la plupart de ces dents creuses, abris pour parasites en tous genres, ont la plupart du temps un propriétaire, voire des propriétaires.

Alors comment se fait-il que personne ne se manifeste pour prendre possession du bien, le retaper, y habiter ou encore le revendre ? Il y a tellement de paramètres qui empêchent qu’une succession soit menée à bien, que les héritiers préfèrent fermer les yeux sur ce qui pourrait être pour eux source de désagrément.

Souvent, plus l’héritage est petit, plus les héritiers sont nombreux, et comme souvent tous souhaitent l’avoir en totalité alors, les difficultés de partage deviennent insurmontables. D’autres fois, les héritiers sont dispersés aux quatre coins de France et de Navarre et les réunions de famille pour partager l’héritage sont quasi impossibles. Il est bien évident que pour ne pas payer les droits de succession et les impôts associés, il est plus facile de faire la sourde oreille que de se manifester.

Ces biens dont les héritiers s’ils sont nombreux, tombent sous le coût de l’indivision, requiert l’accord de tous les ayants-droits pour faire bouger les choses. Estimer le bien nécessite de faire appel à un professionnel, un architecte par exemple. Pour le vendre, à un notaire, et parfois à un géomètre si on a des doutes sur la surface exacte du terrain. Tout cela demande qu’une certaine somme soit engagée en amont, avant d’espérer avoir un substantiel bénéfice (s’il y en a) provenant du bien en cas de vente. Face à toutes ces démarches, souvent les héritiers préfèrent ne pas se manifester, et c’est sans doute la raison pour laquelle beaucoup de ces biens laissés à l’abandon sont envahis par la végétation qui elle ne demand

e qu’à occuper les lieux.

IMG_0370

IMG_0368

Paulin 1
Previous post

Eric Paulin : le karujeteur passionné de sport !

Souffrance au travail
Next post

la souffrance au travail

hugo FRAN

hugo FRAN

6 Comments

  1. Nicolas Favre
    août 22, 2016 at 05:38 — Répondre

    Le problème pour ceux qui comme moi aimerais s’y établir. C’est où s’adresser?

    • août 25, 2016 at 07:26 — Répondre

      Bonjour, je suis un simple
      Particulier qui a fais le choix il y a 5 ans de m
      Établir avec ma famille à la Martinique! Natif de l île ne n y ai pas vécu assé longtemps pour être apprivoisé par mes compatriotes toutefois avec des efforts je suis parvenu à comprendre le raisonnement, l état d esprit environnant comportant nombreuses subtilités à ne surtout pas
      Négliger!! Je suis marié à une métropolitaine et pour ma part ne suis ni associé à un local, ni à un métro… juste un étrange personnage qui a l aspect de la paresse et la personnalité d un dictateur ou patron blanc! Pas évident tous les jours, pour me rassurer je n ai qu à me plonger dans les yeux de mes 2 enfants et me souvenir de la raison qui m à porté dans mes choix.
      Humblement à votre disposition si vous avez besoin de contacts ( réseau indispensable pour se frayer un passage) et si je peut vous être d une utilité quelqu on que je vous invite à me contacter sur ma boîte email tanic.dimitri@yahoo.fr, une démarche basée sur les relations humaines et rien d autre! Je peux si vous le souhaiter vous apporter quelques modeste clés pour fonctionner ou démarer limitant perte de temps selon votre projet biensur!
      Cordialement.

  2. Ramassamy
    août 22, 2016 at 13:54 — Répondre

    Bonjour
    Je suis native de la Guadeloupe et j’aimerais aussi savoir comment pouvoir acquérir un tel bien pour ma famille ?

    Cdlt
    CR

  3. Bernard
    août 22, 2016 at 15:52 — Répondre

    Il faut s’adresser a un notaire qui vous donnera la marche à suivre.

  4. Bernard
    août 22, 2016 at 22:59 — Répondre

    Mais souvent les transactions sont difficiles parce que d’une part tout le monde veut ce qu’il y a de meilleur et personne ne veut payer le notaire ou les arriérés d’impôt. Si le bien est conséquent, cela peut-être interagissant. Mais s’il s’agit d’une vieille maison délabrée et de quelques dizaines de mètres carrés de terrain, vaut mieux bien se renseigner avant d’entreprendre des démarches.

  5. Léopold Edouard
    août 23, 2016 at 03:30 — Répondre

    Bonsoir Nicolas FAVREAU et RAMASSAMY!..

    Nous pouvons en débattre aux:

    +590690 35 35 35
    0u:
    -«  » » » » » »’ 69 69 69

    –«  » » » » » » 86 10 55

    Salutations cordiales;
    « Ed. », »Edy  » Lèopld-Èdouard

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *