Musique

Les Vikings : C’est dans l’hexagone que nous avons découvert notre authenticité

Ils sont quatre : Hippomène Léauva, Fred Aucagos, Guy Jacquet et Camille Soprann’ Hildevert. Ils ont fait danser la Guadeloupe, la Caraïbe et Paris avec un nom scandinave : les Vikings dans les années 70. Nous avons découvert des jeunots prêts à rempiler pour 50 nouvelles années avant leur concert dans le cadre du Festival Banlieues Blues.

viking 5

Hippomène Leauva

A la question sur l’origine de ce nom totalement inapproprié, ils éclatent de rire avant qu’Ipo se lance : « Le père de Fred Aucagos était le Président de la Red Star de Pointe à Pitre. Casimir Caso Letang sur Radio Guadeloupe donnait à chaque équipe un nom comme Coq la pour la Gauloise, les hommes de la Montagne pour le Cygne Noir. Le Red Star c’était Vikings Diab’la. Pour faire plaisir à son père, il a appelé son jeune orchestre Vikings ».

« Quand nous avons commencé, les orchestres étaient composés de 15, 16 musiciens. A l’instar des Beattles, nous étions à 4. On concurrençait tout le monde à tous les niveaux » confie Fred Aucagos. Soprane poursuit : « Musicalement, nous jouions la biguine, la mazurka, le calypso on a suivi le courant ».

viking 4

Camille Soprann’

Si l’un d’entre eux dit s’être inspiré d’Elvis Presley, un autre de Cool and the gang ou de Earth, Wind and Fire leur succès est du à autre chose. Guy Jacquet confie qu’au bout de 20 albums avec chacun sa particularité, son histoire, ils ne se sont jamais cherchés. « En arrivant ici, en échangeant avec des passionnés de musique qui n’ont jamais mis les pieds dans nos îles, j’ai découvert que nous représentions pour eux une part de la musique antillaise. C’est dans l’hexagone que nous avons découvert notre authenticité. J’ai compris qu’on ne nous demandait pas des arrangements modernes, c’était de faire ce que l’on sait faire de mieux : jouer notre musique ».

Impressionnés par l’armada médiatique à leurs trousses, ils s’interrogent : « Si on avait eu toute cette organisation à l’époque, on serait les number one mais chaque époque à sa vérité ».

Guy Jacquet nous donne la clé du mystère du Zagalakateleman qui nous a fait tant rire à prononcer, étant petit. « C’est un peu bizarre que chez nous, on n’arrive jamais à donner à quelqu’un ce qu’il lui revient.

viking 3

Guy Jacquet

Le mot zagalakateleman ne veut rien dire mais celui qui l’a inventé c’est Soprane ou decalfocation c’est Pierre Edouard Decimus. Et personne ne sait d’où ca vient ».

Camille Soprane : « Oui. Il y avait chez nous des petits crabes à Marie Galante des zagayas. Etant petit garçon, j’allais m’amuser avec eux. Quand Pointe à Pitre allait se former, je gazouillais zagaya… Et Decimus qui me questionne sur ce mot. Je lui annonce que je veux faire un bébélé moderne pour l’an 2000.

On fait la musique et c’est à ce moment qu’Hippomène arrive dans le groupe et va chanter ce morceau. C’était une création qui plaisait mais nous ne sentions pas le succès. Un jour étant à Paris je vois arriver un haitien à la Canne à Sucre qui me dit : Ou konèt Zagalakateleman ? Sé bel mizik haïtien. J’ai du lui expliquer que nous en étions les inventeurs.

viking 2

Fred Aucagos

Ulrich Pierre Louis du groupe Septentrional a donné 400 francs pour reprendre le morceau. L’argent n’avait pas d’importance. Nous étions heureux que nos morceaux soient repris ».

 Les Vikings à ne pas rater ce soir à

dans le cadre du festival BANLIEUES BLEUES

Stains (93) – Espace Paul Eluard 2 Place Marcel Pointet

Previous post

Le Réunionnais Wilfrid Moimbé veut jouer pour l'Algérie

Next post

Lycée Schœlcher: 1ère réunion du Comité de Pilotage

Joël DIN

Joël DIN

2 Comments

  1. Nils S
    mars 26, 2016 at 13:29 — Répondre

    Un moment inoubliable ce 25 mars à Stains. Malgré le temps passé, ils ont su nous faire vivre et partager avec eux tous ces morceaux de musique qui sont gravés à tout jamais dans notre héritage culturel. ils ont réussi leur retour sur la scène musical tel est mon sentiment. Les Vikings de Guadeloupe for ever.

  2. septembre 26, 2016 at 01:39 — Répondre

    […] Les Vikings : C’est dans l’hexagone que nous avons découvert notre …25.03.2016 – Hippomène Leauva. A la question sur l’origine de ce nom totalement inapproprié, ils éclatent de rire avant qu’Ipo se lance : « Le père de Fred … […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *