Société

SEGUR DE LA SANTE : l’ARS retient ses priorités en Guadeloupe

L’ARS après consultation du Comité Régional d’Investissement en Santé retient ses premiers projets et priorités en Guadeloupe et dans les îles du nord.

Depuis la mise en place des mesures SEGUR, l’ARS organise la concertation autour de l’enveloppe de 98 millions qui lui a été allouée pour le financement de projets d’investissements en santé sur les 10 prochaines années (hors projets numériques et équipements du quotidien).

Lors de la deuxième séance du Comité Régional des Investissements en Santé qui s’est réuni le 26 janvier dernier, ce sont 16 opérations immobilières qui ont d’ores et déjà été programmées pour nos territoires. Celles-ci concernent les établissements et les types de travaux suivants : Pour la Guadeloupe et Iles du Sud :

• le CH Sainte-Marie à Marie-Galante (confortement cyclonique, maintenance lourde, construction d’une maison de consultations)

• le CHUG (augmentation de la résilience cyclonique du nouveau CHUG, maintenance lourde du pôle logistique)

• l’EPSM, (dispositif complexe d’appel malade nécessitant des travaux lourds d’aménagement)

• le CHBT = Extension du plateau technique (construction des nouveaux blocs opératoires puis restructuration des anciens blocs, confortement parasismique, reconversion de l’ex bâtiment médecine en bâtiment logistique)

• le CH de Capesterre Belle Eau (augmentation de la résilience cyclonique de l’hôpital)

• le CH Maurice Selbonne à Bouillante (construction d’un hôpital de jour pour enfants obèses, réaménagement d’un appartement thérapeutique et remplacement des chaudières pour économies d’énergies

Pour les IDN :

• le CH Louis Constant Flemming à Saint-Martin (restructuration urgences et soins critiques, internalisation d’un laboratoire et d’un service d’imagerie et construction d’un bâtiment d’accueil et de consultations)

• le CH De Bruyn à Saint-Barthélemy (réaménagement et extension de l’hôpital) Le montant de ces investissements s’élève à 83 264 500 € dont 37%, soit 30 714 500 €, seront assurés par des crédits REACT-UE (gérés par la Région pour la Guadeloupe et la Collectivité pour Saint-Martin et le Plan Séisme Antilles).

D’autres projets très importants sont encore à l’étude et devraient faire aussi l’objet d’un accompagnement sur cette période, notamment pour des cliniques privées pour lesquelles des dossiers ont été précisés récemment. Ils seront priorisés au vu de l’analyse du rapport d’audit de vulnérabilité sismique et cyclonique des établissements de santé, dont la réception est prévue à la fin du mois de février 2022.

Il est à rappeler que l’augmentation de la résilience sismique et cyclonique du parc immobilier de santé constitue l’un des enjeux prioritaires de notre stratégie régionale de santé.

Dans le champ médicosocial, le volet Ségur concerne le secteur des personnes âgées. 4 476 000 € d’investissement ont été octroyés pour l’année 2022.

La première programmation du Plan d’Aide à l’Investissement médico-social (PAI) a permis de sélectionner 17 projets pour 11 établissements (10 EHPAD et 1 CAJ). Celle-ci correspond à une première tranche qui sera complétée par deux autres en 2023 puis en 2024.

Un point d’avancement régulier sera fait sur la mise en œuvre de tous ces projets.

Previous post

Zones de baignade surveillées : Nouvelles signalétiques

Next post

Victoire Jasmin "Les soignants : des invisibles sans titres ni droits"

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *