Société

Karine MOUSSEAU : SORTIR DE LA VIOLENCE, OSER LE DIALOGUE

Hier, samedi 22 mai, lors des commémorations célébrant l’abolition de l’esclavage, nous avons encore assisté au François à des actes de violence inadmissibles que nous dénonçons aujourd’hui avec force et détermination.

Quelles que soient les revendications de chacune et chacun, nous ne pouvons tolérer plus longtemps que l’ordre public ne soit pas respecté, que certaines et certains pensent pouvoir agir en toute impunité. Nous dénonçons le manque de responsabilité de certains de nos élus qui de façon ambigüe soutiennent ces débordements sous cap tout en les dénonçant officiellement.

Nous appelons à nouveau au respect de la loi, au respect de la liberté de la presse, au respect de l’ordre public.

RIEN NE SE RÈGLERA DANS LA VIOLENCE !

Nous sommes toutes et tous le fruit de notre histoire commune. Chacun doit être entendu et compris. C’est pour cela que nous, membres de MI CHANS MATINIK, nous appelons désormais chacun et chacune, de façon solennelle, à la table des discussions et du dialogue pour rebâtir ENSEMBLE une Martinique rassemblée, apaisée et solidaire !

Karine MOUSSEAU

Previous post

Les hôpitaux de Guyane appellent à la responsabilité de chacun

Next post

Le 23 mai intègre le patrimoine de Creil

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *