Divers

Vol AF 212 : 50 ans après la famille de Dolor BANIDOL veut des réponses

Les élus de la CTM ont adopté une motion concernant la catastrophe aérienne qui a causé la mort de 62 personnes, celle du Secretaire Général du Parti communiste Guadeloupéen, Evremont GENE et Dolor BANIDOL, demandant au Président de la République la levée du secret-défense. 

Monsieur le Président,

Le 3 décembre 1969 le Boeing assurant le vol AF 212 s’écrasait au large des côtes du Venezuela, une minute après son décollage de Caracas.

Il y a deux ans un communiqué des syndicats d’Air France faisait état d’un document du BEA évoquant une  » forte probabilité que l’accident soit imputable à l’explosion d’une bombe dans le puit du train gauche de l’avion ».

Ce rapport a été classé ‘’Secret défense’’, sans que l’on sache pourquoi.

Parmi les 62 victimes se trouvaient deux dirigeants des deux Partis Communistes de Guadeloupe et Martinique, Euvremont GENE et Dolor BANIDOL.

Cinquante ans plus tard, les familles des victimes ne peuvent faire leur deuil et les populations ont légitimement soif de vérité concernant cette tragédie.

Confiant-e-s dans votre sensibilité à ces exigences élémentaires, nous vous demandons d’user de votre haute autorité pour que soit ordonnée la levée d’un ‘’Secret défense’’ que rien ne saurait justifier, un demi-siècle après les faits.


Pour signer la pétition

https://www.change.org/p/monsieur-le-president-de-la-r%C3%A9publique-francaise-pour-la-levee-du-secret-defense-sur-le-crash-du-vol-af212-du-3-decembre-1969-au-venezuela

Previous post

Patrice PIERRE-JUSTIN : J’ai appris et je me suis préparé

Next post

Richard TREFLE : se démarquer avec les montures Bellatrix

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *