Divers

Virėe pour des coiffures trop ​​afros

Roxanne Jones est fondatrice d’ESPN Magazine, productrice, reporter et rédactrice en chef au New York Daily News et au Philadelphia Inquirer. Elle apporte son soutien à la compagne du célèbre basketteur Dwayne Wade, Gabrielle Union, renvoyėe d’America’s Got Talent pour des raisons obscures.

Tes coiffures font trop ​​afros : C’est ce que les producteurs d’AGT America’s Got Talent auraient dit à Gabrielle Union avant qu’elle ne soit virée de l’émission de NBC. En entendant ce trope raciste, je n’ai pu m’empêcher de hocher la tête en imaginant la réaction de millions d’autres femmes noires se disant : « j’ai aussi connu ça ».

L’indignation a gagné Twitter – y compris la mienne, je l’avoue. Sans aucun doute, Gabrielle Union comprenait clairement les injonctions sur ses coiffures trop afros. Pour les femmes noires, rien de tout cela n’est nouveau. Nos boucles résilientes ont toujours été un motif de honte en Amérique. Nos femmes ont entendu cela toute leur vie – parfois de la part de leurs parents qui priaient pour qu’elles disciplinent leurs boucles crépues, en espérant une hypothétique élévation sociale dans un monde dominé par les Blancs. Comme si nos cheveux, et non le racisme systémique et la haine, étaient l’unique obstacle à notre succès.

 Des stars aussi diverses qu’Ariana Grande, Ellen Pompeo, Yara Shahidi, Debra Messing et Patricia Arquette sont montėes au créneau pour soutenir Union après qu’elle s’interroge sur le monde du spectacle naviguant entre blagues racistes sur les Asiatiques et commentaires sur ses coiffures, selon Variety. Vulture a détaillé les frictions entre Union et le producteur exécutif d’AGT Simon Cowell…
Gabrielle Union a tweeté mercredi soir : « Tant de larmes, tellement de gratitude. MERCI ! Alors que vous vous sentez perdue, à la dérive, seule… vous m’avez aidée à me relever. Humilité et reconnaissance éternelle. » La Guilde des acteurs, SAG-AFTRA, a ouvert une enquête. A NBC, on indique prendre très au sérieux cette affaire. Une enquête est menée pour savoir qui a dit quoi à qui.

La Californie est sur le point de devenir le premier État à interdire la discrimination contre les coiffures naturelles – grâce en partie à la résurgence culturelle du mouvement des cheveux noirs naturels et de nouvelles lois dans plusieurs États qui rendent illégales la discrimination contre les « coiffures ethniques ». Gabrielle Union et d’autres s’opposent ainsi à un retour en arrière aux relents nauséabonds.

Union n’est pas une inconnue dans la lutte pour l’égalité. Elle a étė un des leaders au début du mouvement  #MeToo, plaidant en faveur des victimes de violences sexuelles, pour l’égalité des femmes et des communautés LGBTQ. Celle que l’on retrouve dans le drame policier télévisé « LA’s Finest », affirme que les propos racistes étaient courants à « AGT ». Selon Variety, l’actrice de 47 ans souhaitait une rencontre avec les ressources humaines de la chaîne peu de temps avant son éviction.
Félicitations à Gabrielle Union pour avoir combattu le racisme sur son lieu de travail – et pas seulement pour ceux de sa communauté. Elle a compris que le monde doit s’unir pour combattre le racisme et des environnements de travail toxiques.

Union est plus qu’un visage célèbre dénonçant des injustices sur Twitter. Sa voix peut permettre d’amplifier celles de toutes les femmes victimes de discrimination au travail. Et même si je n’ai pas vu beaucoup de ses films, je suis une grand fan du combat qu’elle mène hors écran. Car malgré les lumières vives des projecteurs, son combat est notre combat…
Previous post

Dans le cinéma antillais, la plage fait écho au passé colonial

Next post

Il faut respecter les gens, respecter ce qu'est "France Football" et le Ballon d'Or."

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *