EvénementsMusique

Faut-il être antillais de naissance pour chanter du Zouk ?

Il aime l’Ile aux belles Eaux et parle créole mais n’a apparemment pas la bonne couleur. Il pensait rendre hommage à la Guadeloupe et prouver sa volonté d’intégration par le Zouk. Si ses débuts ont été encourageants, ses détracteurs lui dénient maintenant ce droit et l’abreuvent de leurs quolibets. Viet Zoukeur, sur Facebook leur répond calmement mais fermement.

viet

Riche de deux cultures

Voici sa réaction :

« En réponse aux commentaires sur ma page je suis très déçu de certains propos mais je reste positif. Tout d’abord je ne suis pas chinois mais français d’origine vietnamienne et fier de l’être… On me parle de  manque de respect parce que je chante en créole. J’ai eu la chance d’être invité au Canada en tant qu’artiste multiculturel prônant l’antiracisme. Par contre je peux parler de manque de respect quand un jeune homme de 14 ans me dit : « Bâtard ! Arrête de chanter nos affaires ! » ou quand une fille me dit que mon zouk « c’est de la merde ». Là on manque de respect à toute mon équipe… Je vois aussi des gens aux noms à consonance africaine me dire de ne pas toucher à leur musique. «  J’ai des noms à consonances africaines qui me disent : touche pas à nos affaires. Tout d’abord je réponds à ces gens que la musique est universelle. Et je leur réponds aussi que je ne chante pas de la musique africaine mais du zouk. Je peux comprendre que vous soyez choqués de voir un asiatique parler créole… mais la musique est universelle… Je remercie également tous ceux qui m’encouragent, vos messages me vont droit au cœur ».

En 2006, Dinh Nguyen alias Dinh VZ, arrive aux Antilles. Il ne connaît alors rien de cette culture. Il s’intègre vite en apprenant à parler et écrire le créole.
Son aventure commence, lorsqu’il chante dans un Karaoké à Baie Mahaut. Son interprétation en créole suscite l’euphorie de la foule. Il décide d’utiliser la musique comme vecteur de son intégration.
En mars 2013, il sort son premier single « Twa Kilti » dont il est l’auteur-compositeur accompagné par Frédérick Caracas à la basse ou Yannick Cabrion au choeur. Le clip fait le buzz avec 180 000 vues en 4 semaines lui permettant de se faire connaître dans le milieu musical antillais.

En mars 2014, il sort son second opus, un kompa et collabore avec Sheddly Abraham, ancien batteur de Carimi, Elie Lapointe ou encore Patrick Adolphe, pianiste de Dan Junior. En 2015, il sort un kizomba dans lequel il chante en 4 langues (Portugais, Créole, Français et Vietnamien).


Son nouveau single « Ola ou yé » sorti en mai est un zouk en créole et en vietnamien qui parle d’amour et ne demande qu’à être écouté. Il constitue aussi un beau pied de nez à l’attention des artistes qui pensent réussir en cédant à la mode du zouk en français. On se souvient de l’incrédulité du public antillais quand Francis Lalanne avait sorti « La vi san vou » en 2010 et de la pluie de critiques contre son interprétation.

Alors évitons tout sectarisme et pour reprendre un refrain célèbre : « Si on aime on applaudit, si on n’aime pas on n’applaudit pas ! », car la musique n’a pas de couleur.

Previous post

CTM ET CAF SE SERRENT LA MAIN

Next post

Nice : Deux victimes Guadeloupéennes.

Joël DIN

Joël DIN

6 Comments

  1. Christian
    juillet 20, 2016 at 05:38 — Répondre

    Et moi auteur compositeur guadeloupéen vivant à la RÉUNION, on me reproche de composer du séga pour ma femme artiste réunionnaise..

  2. Marco
    juillet 20, 2016 at 16:47 — Répondre

    Arretez !

    Je ne le connais pas mais Ce n’est parce qu’il chante en créole qu’il faut s’extasier devant lui.
    IL ya des zoukeurs du cru qui galèrent pensons à eux aussi

    • juillet 21, 2017 at 18:10 — Répondre

      je ne le connais pas et je l’encourage – la musique est universelle –
      effectivement il y a « des zoukeurs du cru » qui chantent fort mal

  3. Annie
    juillet 21, 2016 at 15:55 — Répondre

    Le créole n’est pas un mode d’intégration . On est en France ici . Ces gens qui pensent que le créole est une forme d’intégration ne sont pas différents que les intégristes . si je suis en Bretagne aucun Breton n’a le droit d’exiger que je parle Breton . La Bretagne n’est pas un pays .
    Le zouk fait partie des variétés Francaises . La quantité de francais d’origine étrangeres qui ont bercés notre enfance . Gainsbourg Serge , Adamo , ils n’ont pas été interdit de chanter les chansons francaises . La musique est universelle .

  4. Pitit
    juillet 21, 2016 at 18:51 — Répondre

    Il faut arrêter ce sectarisme à 2 balles et soyons un peu ouvert d’esprit. Comme il dit, la musique est universelle. C’est comme si on venait interdire à un Antillais de chanter en espagnol ou en anglais sous prétexte que ce n’est pas sa langue d’origine ??? Il faut arrêter ces bêtises et grandir. Fô nou vansé é arété couyonad !

  5. Julienna Michonet
    juillet 22, 2016 at 16:35 — Répondre

    Non!!!!
    Dommage pour celui qui raisonne de la sorte.
    Mais à chacun son point de vue.
    Moi, je trouve au contraire, que c’est une manière de montrer qu’il apprécie notre créole, il y a le côté financier certes !!!
    Je pense que son morceau plaît , à cause de son originalité. Aux Antilles, en ce sui concerne la musique authentique, nos artistes sont au top (pas de doute à ce niveau là).
    Libre à celui ou celle qui veut être en extase devant lui, cela s’appelle la liberté !!!
    Il ne nous empêche pas de sortir notre single « authentique ».
    li
    Il a eu une longueur d’avance sur ce coup là, car l’originalité, ça se vend bien!!!
    Libre à celui ou celle qui veut être en extase

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *