DiversSociété

Victoire JASMIN, vous présente ses meilleurs vœux.

Mes très chers concitoyennes et concitoyens,
Mesdames, Messieurs,
Moun-a péyi-la,

Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui s’offre à nous, en ayant une pensée toute particulière pour ceux qui ont traversé des épreuves, les personnes en souffrance, isolées, réfugiées, éloignées de ceux qui leur sont chers et salue l’œuvre bénévole des personnes qui leur apportent du réconfort en cette période de fêtes.

Les fêtes, c’est des moments pour se retrouver, pour partager de la joie et pour partager une pensée pour ceux qui ont moins de chance.

J’ai une pensée singulière pour toutes celles et ceux qui ont été frappés par les violents ouragans qui ont touché notre archipel et encore plus fortement les îles de St Martin, St Barthélémy et la Dominique avec lesquelles nous sommes en solidarité ; le personnel de notre CHU qui a démontré son professionnalisme au moment de l’incendie et la solidarité sanitaire qui s’est activée afin de permettre la continuité des soins.

L’année 2017 s’achève. Elle restera définitivement celle des nombreux rendez-vous démocratiques, des choix de société. Et j’y ai pris toute ma part !

En effet, j’ai été élue Sénatrice de la République en portant, avec ma famille politique mes idéaux de justice sociale, d’égalité, de progrès écologique et c’est avec beaucoup de fierté mais aussi d’émotion que je m’adresse à vous en cette qualité et demeure à vos côtés.

L’année 2018 est une chance nouvelle qu’il nous faudra pleinement saisir, les chantiers sont nombreux ; certains sont devenus très urgents tels que régler pour de bon la question majeure de la gestion de l’eau et de sa distribution ; les projets de logements et d’aménagement urbain ou rural ; être crédibles pour inspirer confiance et respect à l’Union européenne afin d’être efficaces.

Pour cela, il faudra se hisser à la hauteur des enjeux en sortant des querelles et se rassembler afin d’agir le plus efficacement possible dans le plus haut intérêt des Guadeloupéens.

Une chose est sûre : il ne nous sera pas pardonné de ne pas avoir offert à notre jeunesse des perspectives de vie, d’emploi, d’utilité sociale, d’épanouissement personnel. Pas le clientélisme ni le job provisoire. Pas davantage la subvention éphémère !

Mais le respect de leur dignité, la reconnaissance de leurs capacités, l’accès aux soins, à leurs droits, à la formation, à l’emploi.

Du littoral à l’intérieur, de la Grande-Terre à la Basse-Terre, de Marie-Galante à la Soufrière, nous vivons dans le même pays, nous habitons la même terre.

Il est temps que notre destin redevienne commun !
Belle jeunesse de Guadeloupe, votre sort n’est pas de choisir votre mort : d’être mule ou kamikaze.

Mesdames et Messieurs, l’avenir de nos enfants n’est pas de désespérer, il est pour chacun de trouver son étoile et pour nous, de leur préparer le chemin.

Pour cela, ayons la force et l’audace en 2018 de beaux projets personnels et collectifs et sortons pour de bon de ce climat de violence qui décime depuis trop longtemps la Guadeloupe.

Faisons-en une réalité, pour notre jeunesse, pour nos femmes, pour nos aînés, et ma foi, pour nos hommes qui ont tant besoin de nous.

Santé, épanouissement, respect et paix.

Previous post

Le chantier du nouveau CHU : aucune embauche de travailleurs guadeloupéens

Next post

Le baromètre de la diversité

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *