Société

Une vision pour la France d’Outre-mer

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Après l’émergence du « Collectif des grands frères » en Guyane et les évènements qui s’étaient ensuivis; après le non-traitement de la crise migratoire à Mayotte et l’insécurité du quotidien qui en découle pour nos compatriotes mahorais, c’est maintenant au tour des Français de l’île de la Réunion de pousser un cri de colère pour se faire entendre de l’exécutif.

Dans des départements et collectivités où le chômage oscille entre 17 et 24% de la population ; dans des départements et collectivités où la criminalité bat des records ; dans des départements et collectivités de plus en plus confrontés aux immigrations comorienne, sri Lankaise, haïtienne, dominicaine ou surinamienne; dans des départements et collectivités où le coût de la vie est, injustement, supérieur à celui de la métropole, Il est urgent d’envisager une véritable et ambitieuse politique pour nos compatriotes et leurs territoires d’Outre–mer.

L’Outre–mer, qui apporte tant à notre pays, doit bénéficier de toute l’attention qu’elle mérite de la part de notre gouvernement.

Cela doit se traduire par un suivi particulier du chef de l’Etat et par la création d’un grand ministère d’Etat qui présidera à la remise à plat de fonctionnements, désormais, obsolètes.

D’ici là, s’il est essentiel de rétablir l’ordre à la Réunion, il est tout autant essentiel à la Réunion comme en métropole, d’écouter, d’entendre, de renouer le dialogue et de répondre à tous ces enfants de la République qui désespèrent de leur pays, cette France des abandonnés, qui ne s’exprime plus par le vote, ces compatriotes tentés par le repli et l’expression populaire de la rue parce qu’on ne leur parle plus, et qu’on ne les comprend plus.

Previous post

Inauguration de la galerie d'art "L'ART S'EN MÊLE" au Gosier

Next post

Les réunionnais taillent un short à Victorin Lurel

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *