Evénements

Une autre France, c’est possible !

Le 23 mai est depuis l’an dernier la « Journée nationale en mémoire des victimes de l’esclavage colonial ». Il y a 20 ans, 40 000 personnes avaient défilé en hommage à leurs ancêtres esclaves.

L’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, futur président de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, l’ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira et celle des Outre-mer  George Pau-Langevin, le président de SOS Racisme, des parlementaires de Guadeloupe Olivier Serva, Max Mathiasin, Jean-Hugues Ratenon de La Réunion, Gabriel Serville de la Guyane, Audrey Pulvar, Harry Roselmack, Memona Hintermann, Jacob Desvarieux, Philippe Lavil pour les artistes se retrouvaient en tête de cortège. On pouvait noter aussi la présence de Bernard Hayot et de Eric de Lucy.

Le collectif des actrices noires, après leur coup d’éclat à Cannes avaient aussi tenu à battre le pavé autour de leur doyenne Firmine Richard, chaleureusement applaudie.

A l’arrivée, la traditionnelle cérémonie « Limyè ba yo » a rassemblé plus de 15 000 personnes.
Les luttes ne sont pas finies. le prochain combat de Victorin Lurel, l’ancien President du Conseil Regional de Guadeloupe est le « déboulonnage de la statue de Colbert esclavagiste, instigateur du Code noir devant l’Assemblée ».

@97Land
Une photo surprenante !!!

 

Previous post

De la Pologne à Port-au-Prince

Next post

N.Hulot : sur les sargasses il faut reconnaître qu'on était un peu dans l’improvisation

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *