Culture

Un vent de musique lyrique souffle sur la Guadeloupe.

En attendant le concert de Jean-Loup Pagesy  (basse de l’Opéra de Paris) à l’église du Mont-Carmel à Basse-Terre le 20 décembre et du concert d’une dizaine d’artistes lyriques  à la salle Robert Loyson au Moule, le 26 décembre, la cantatrice Carole Legrix-Vénutolo a enflammé la Chapelle du pensionnat de Versailles le 4 décembre. Ce récital avait pour objectif de financer en partie l’Ostensoir de la Chapelle qui pour l’occasion était présentée au public.

Après une minute de silence en hommage aux victimes du Bataclan, Carole Legrix-Vénutolo commença son récital en interprétant « Liberté » adaptation de Nabucco de Verdi, alors que le public se mettait debout et se donnait la main afin de former une chaine de la fraternité.

ostentoir inter

Différentes Chorales allaient intervenir au cours de cette soirée.

Les Versaillais ont interprété ‘Imagine’ de Jonh Lennon, sous la direction de Laétitia Guillou, la Voix de Bouillon: « Douce Nuit’ et « Les Anges de nos campagnes » sous la direction de Gérard Viennet, l’Amicale de Versailles: « Jésus qu’on aime » sous la direction de Thierry Parize.

Entre chaque prestaion des chorales, Carole Legrix-Vénutolo revenait sur scène et a interprêté entre autres : ‘L’Agnus Déi » de Bizet, « L’Avé Maria de Schubert’ ou encore ‘Laudamus’ extrait du Gloria de Vivaldi.

Grand moment de chant lrique fortement apprécié du public qui à la fin en redemandait encore.

Previous post

Adèle ALBERT- ETIENNE : favoriser le vivre-ensemble !

Next post

Le dispositif Spationav V2 en Guyane en 2016

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *