Société

Un sous-ministre pour Mayotte ?

On prend les mêmes et on recommence en enrobant le tout de semblant de nouveauté. La ministre « interdite de séjour » à Mayotte, c’est son directeur de cabinet Dominique Sorain qui prend le relais.  Reussira-t-il là oú tous ont échoué ? Extraits du discours de la ministre.

 

« Lors de mon passage à Mayotte j’ai pu mesurer à quel point la confiance s’est brisée entre l’Etat et les citoyens. Trop de promesses non tenues, un accompagnement insatisfaisant de la départementalisation, et l’impression de n’être pas considéré comme des citoyens français ont effrité le pacte républicain…

Afin de rétablir cette confiance, et de renforcer significativement la présence de l’Etat sur
place, j’ai proposé au Président de la République de nommer M. Dominique Sorain, délégué
du gouvernement à Mayotte.

Dominique Sorain, ici présent, est mon actuel directeur de cabinet, et il sera, de façon
exceptionnelle, nommé préfet du département. Il sera en poste avant la fin de la semaine.
Dominique Sorain est un grand serviteur de l’Etat, un préfet expérimenté, un fin connaisseur
des enjeux régionaux de l’océan indien. C’est en outre une personnalité respectée qui
incarne les valeurs de la République…

Autour du délégué du gouvernement et préfet du département, une équipe interministérielle, viendra renforcer les services de l’Etat sur place. Ils couvrent tous les champs prioritaires (logement, santé, éducation, administration, sécurité, transports…).

Cette équipe sera en lien direct avec les élus, les acteurs du mouvement social et toutes les
composantes de la société civile pour présenter, dans un délai d’un mois, un train de
mesures sociales et économiques en faveur du développement et du redressement du
territoire.

Cette équipe, qui s’appuiera sur l’ensemble des services et opérateurs de l’Etat présents à
Mayotte, travaillera sur une sortie de crise durable. Elle prendra appui sur les
revendications, les demandes des élus et les contributions des citoyens formulées lors des
Assises des outre-mer.

Je veux ici rappeler que les assises des outremer à Mayotte ont mobilisé plus d’un millier de
participants dans une cinquantaine d’ateliers et que 24 projets ont été déposés.
Je coordonnerai l’élaboration de ce plan d’action pour Mayotte et un point d’étape « à mi
parcours » sera fait à Paris au cours de la semaine du 16 avril en présence du Premier
ministre, des membres concernés du Gouvernement et des élus du territoire.

Le Président de la République souhaite engager avec les élus du territoire un nouveau
modèle de développement. Il s’est engagé à recevoir les élus de Mayotte à l’issue de ces
travaux. Il conclura, avec eux, ce nouveau contrat républicain »…

 

Previous post

Cris de singes contre Dembélé et Pogba lors de Russie-France. Et après ?

Next post

France O prépare (à sa maniere) le referendum de Novembre 2018 à Nouméa

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *