Société

Un remaniement possible ?

George Pau-Langevin sur le départ ? Christiane Taubira en difficulté ? Corinne Narassiguin promue ? Leur avenir se joue actuellement

La rumeur enfle rue Oudinot. A la recherche de députés fidèles à sa politique, Manuel Valls préparerait un remaniement ministériel et George Pau-Langevin pourrait faire les frais de ce rééquilibrage parlementaire retrouvant automatiquement son poste au Palais Bourbon, son remplaçant frondeur ainsi éliminé. On sait que la nomination d’un réunionnais en charge des ultramarins était envisagée mais les divisions de la gauche dans l’île avaient conduit le chef de l’Exécutif à abandonner ce projet. Corinne Narassiguin, porte parole du PS, possède l’avantage d’être née à la Réunion et de vivre à Paris. Interrogée l’an dernier, elle déclarait « comprendre la déception des Réunionnais qui attendent depuis longtemps de voir un originaire de l’île entrer au gouvernement ». Hollandiste déclarée, ses interventions se font de plus en plus nombreuses face aux médias. L’ancienne député des français de l’étranger déclarait : «Le PS se doit d’être ambitieux et crédible face à la désespérance sociale, en se recentrant sur ses priorités naturelles : l’éducation, la solidarité, la qualité des services publics, la culture, la politique d’intégration, le fonctionnement de la démocratie ». Une neutralité de ton qui plait à Matignon. Elle ne possède cependant pas de réseau chez les ultramarins et selon une source, le départ de Carole Delga du secrétariat chargé du Commerce et de l’ Artisanat afin de préparer les élections régionales de décembre libérerait un poste qu’elle convoite. On cite aussi le portefeuille laissé vacant par Geneviève Fioraso au secrétariat de l’Enseignement supérieur et la Recherche.

Autre pièce maîtresse : La Garde des Sceaux guyanaise Christiane Taubira qui pose problème au sommet de l’Etat qu’elle critique régulièrement. A l’Assemblée nationale, un amendement qu’elle défendait sur l’utilisation en milieu pénitentiaire des techniques de renseignements autorisées, a été rejeté par les socialistes, fatigués par ses atermoiements. Un avertissement sans frais pour celle qui hérisse les fidèles du Président et réclament son départ. François Hollande lancé dans la course aux présidentielles sait que le vote des minorités pourrait être décisif en 2017 et souhaiterait que la « Madone du mariage pour tous » reste jusqu’au bout mais son chef de gouvernement souhaite disposer de lieutenants prêts au combat et la tentation du Conseil Constitutionnel à l’horizon 2016 semble inéluctable pour la Guyanaise.

Quoiqu’il en soit, aucune annonce ne devrait être faite avant le mois de juin. Manuel Valls sait que deux échéances importantes se profilent : le 10 mai en Guadeloupe l’inauguration du Memorial Acte par François Hollande, (le bénéfice de sa venue serait annulé par le départ de Mme Pau-Langevin) enfin le projet de loi organique pour la Nouvelle-Calédonie, les inscriptions sur les listes électorales un sujet épineux, les Kanaks souhaitant interdire du vote les expatriés français sur le territoire depuis moins de dix ans et donc défavorables à l’évolution statutaire. Le gouvernement a chargé George Pau-Langevin d’un travail délicat de concertation avec les protagonistes des deux camps avant l’examen du texte au Sénat, prévu pour la mi-juin. Il serait surprenant que le chef de l’Etat change d’arbitre en cours de match, surtout quand cet arbitre tient les deux équipes. La ministre actuelle n’a pas dit son dernier mot et a l’avantage de connaitre ses dossiers. Mais sur l’échiquier politique, cela ne pèse guère.

 

 

.

 

Previous post

KLR KLAIRG

Next post

LITTÉRATURE A SARCELLES

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *