Société

Un partenariat entre la région Île-de-France, la Guadeloupe et la Guyane

Communiqué de presse

Adoption de conventions de partenariat entre la Région Île-de-France et les Régions ultra-marines (Guadeloupe et Guyane) et déplacement en Outre-Mer (Guadeloupe, Martinique et Guyane)

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Patrick Karam, Vice-président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative, Babette de Rozières, Déléguée spéciale à la Cité de la gastronomie et Ludovic Toro, Conseiller régional et Président de l’ORS (Observatoire Régional de la Santé), se rendent en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane du 4 au 7 décembre 2018.

Lors de ce déplacement, la Région Ile-de-France signera plusieurs conventions de partenariat entre la Région Île-de-France et les Régions ultra-marines (Guadeloupe et Guyane).

Ces conventions, préparées et présentées par Patrick Karam, ont été adoptées lors de la séance plénière du Conseil régional de novembre 2018. L’étape en Martinique permettra d’actionner les fondements d’un partenariat qui sera signé ultérieurement.

Ces conventions de partenariat confortent les liens historiques d’amitié entre l’Île-de-France et les Régions d’Outre-mer. Cette action s’inscrit dans la continuité d’une solidarité avec tous les Ultramarins, pour leur offrir les meilleures conditions de réussite et promouvoir le partage des valeurs culturelles dans tous les domaines d’intervention possibles.

La Région Île-de-France est une grande région ultramarine, puisqu’on estime que près des trois quarts des Ultramarins vivants en métropole résident en Île-de-France. Au total, plus de 800 000 Ultramarins vivent et travaillent en Île-de-France. Leur apport est essentiel à tout niveau : économique, sportif, culturel… Ces Franciliens contribuent largement à la réussite de la première région d’Europe.

Ces conventions de partenariat portent donc sur des domaines de coopération prioritaires, tels que le développement-économique, le sport, la culture, la citoyenneté, l’égalité et la solidarité, l’aménagement, le tourisme, la jeunesse, la formation professionnelle, les ressources humaines, l’accueil des étudiants, la recherche et la prévention contre la drépanocytose et autres questions sanitaires. Elles portent aussi sur des échanges d’agents entre collectivités pour améliorer mutuellement les savoir-faire.

La Région Île-de-France s’engage à soutenir le développement d’entreprises dont l’activité est liée à la Guyane et à la Guadeloupe grâce à des solutions de financement (ex. : PM’up, TP’up, Prêt croissance, etc.). Elle s’engage aussi à favoriser l’implantation d’entreprises guyanaises/ ou guadeloupéennes souhaitant s’installer dans notre région.

Dans l’objectif de faciliter leur plus grande consommation en Île-de-France et notamment dans les lycées franciliens, les fruits et légumes produits dans les territoires d’outre-mer signataires des conventions seront valorisés au même titre que des produits franciliens considérés comme production locale, dès lors qu’ils répondent à la définition des circuits courts c’est-à-dire qu’il y a au plus un intermédiaire entre le producteur domien et le consommateur francilien.

Les conventions de partenariat visent également la formation des professionnels du tourisme outre-mer notamment par les Comités Régionaux du Tourisme de chacune des Régions, des échanges techniques, l’appui aux salons et manifestations de promotion et le soutien aux jeunes artistes.

En parallèle, dans le secteur du sport, la Région Île-de-France s’engage à l’accueil de délégations sportives, notamment par la mise à disposition d’infrastructures sportives et « de bases avancées franciliennes » pour la préparation à des évènements internationaux. Elle s’engage à aider les jeunes sportifs repérés par un accueil dans le CREPS de Chatenay-Malabry (92) et à proposer des stages de deux mois minimum dans les associations sportives franciliennes.

Dans le domaine de la santé, l’Île-de-France et les régions ultramarines sont caractérisées par une prévalence particulière de la drépanocytose – 20 000 cas en Île-de-France – et font porter l’effort sur la prévention (dépistage en période prénatale et néonatale) de cette maladie génétique fréquente. La Région Île-de-France poursuit également son soutien à la recherche en Thérapie Génique grâce à son partenariat avec la fondation IMAGINE et à la recherche en maladies infectieuses susceptibles de concerner les territoires ultra-marins (paludisme, dengue, chikungunya).

La Région Île-de-France accorde aussi une grande importance à l’accueil des étudiants. Ainsi, elle accompagne les installations d’étudiants grâce au portail ORIANE et par des actions ciblées d’information en lien avec les 3 CROUS et par la mise à disposition de places d’hébergement à la Maison de l’Île-de-France de la Cité Universitaire.

Previous post

La pensée de la semaine

Next post

Noyade d’un pêcheur à Piton Sainte-Rose (Réunion)

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *