Société

Un échange Angot/Serge Romana dans On n’est pas couché

Les propos de Christine Angot ont incité Catherine Barma à un contre feu pour la dernière de la saison d’ONPC, On N’est Pas Couché. Et, comme le précise Ruquier, cela étant peut etre un mal pour un bien, les téléspectateurs sont invités à réfléchir cette semaine sur les atrocités de l’esclavage.

Le 1er juin, Christine Angot échange avec Franz-Olivier Giesbert au sujet de son livre «Le Schmock», qui se déroule sous l’Allemagne nazie. Elle en profite pour dénoncer ce qu’elle qualifie de «concurrence des mémoires». S’ensuit son absurde démonstration d’esclaves « en bonne forme, en bonne santé » qui provoquera l’indignation, plus d’un millier de signalements au CSA et trois plaintes.

Certains parlaient de boycotter cette émission, d’autres souhaitaient la démission de Christine Angot, voire de Ruquier. C’est une 3eme voie qui a eté choisie : celle de l’échange.

Pour l’emission diffusée samedi 8 juin, l’écrivaine, confuse, reprenant son communiqué, présente ses regrets de n’avoir pas su trouver les mots pour exprimer sa pensée. «Mon travail est de me faire comprendre. Je m’excuse d’y avoir échoué».

Par la suite, Laurent Ruquier s’intéresse aux dates dédiées, les 10 mai et 23 mai. Serge Romana insiste sur la nécessité d’honorer la mémoire des aïeux esclaves et engage une discussion sur la hierarchisation des crimes contre l’humanité avec Christine Angot.

Un échange pédagogique et sain, porteur d’espérance pour une meilleure compréhension des souffrances subies par l’humanité à travers les siècles. A voir samedi 8 juin à 23 h sur France 2.

Previous post

Alain Couriol à l'honneur dimanche à Sarcelles

Next post

LA SOUFRIERE A TUE AUSSI EN 1902, COMME LA MONTAGNE PELEE !

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *