DiversSociété

UN DRAPEAU GUYANAIS POUR CHASSER DES NÈGRES ?

On prête au drapeau (et singulièrement à celui de Guyane) des vertus magiques.

drapeau guadeloupe

drapeau martinique

drapeau réunion

Les drapeaux pavoiseraient nos rues, nos fenêtres, au nom du patriotisme, de l’amour des siens, de notre pays, de ses valeurs. Mais ne flatteraient-ils pas tout autant nos pulsions primaires? Trop souvent, une dimension sacrée favorise toutes les dérives.

Le drapeau de la Guyane, est tranché jaune et vert, avec une étoile rouge à cinq branches au centre. Ses détracteurs indiquent qu’il n’est que la copie, à peine dissimulée du drapeau de l’Etat d’ACRE, au Brésil. Mais au-delà de la charge symbolique, on pourrait craindre que ce drapeau ne sanctionne le décalage entre l’ivresse d’une certaine reconnaissance et les défis majeurs auxquels ce département (comme les autres DOM ) est et sera confronté.

Sommes-nous en face d’un  drapeau anti-impérialiste, bannière d’un peuple opprimé, et ayant droit à une réparation historique, ( ce serait plutôt le drapeau des amérindiens), est-ce un drapeau démocratique, d’amour, ou de mansuétude à l’égard des plus démunis, et de toute une population de «  sans-dents », (haïtiens, surinamiens…), ou n’est-ce qu’un emblème physique ou identitaire, qui à très court terme deviendra comme tous les autres drapeaux de cette Terre, un symbole d’exclusion ?

J’agite mon drapeau pour bien te montrer que ce pays n’est pas le tien !

Le vote récent en faveur du Front National suscite bien des inquiétudes. Sillonnerons-nous avec nos drapeaux les rues de nos communes, en nous proclamant Guyanais, Martiniquais, Guadeloupéens, Réunionnais, en invectivant les étrangers, et plus particulièrement les ressortissants noirs des pays voisins ?

corse

Le drapeau corse qui représente pourtant une tête de maure est l’occasion de débordements racistes. Il est agité à tous les matches de football de Ligue 1 du SC Bastia. L’EXPRESS du 17/04/2017 titrait « Bastia : foot, châtaignes, et cris de singe », en faisant référence aux postures racistes des supporters corses face à l’international noir italien, Ballotelli.

Le drapeau guyanais représenterait l’affirmation d’une prise de conscience régionaliste ?

confédéré

Le drapeau confédéral a été créé par une armée soulevée pour tuer les opposants à l’esclavage. Dylan Roof connaissait mieux que quiconque sa portée symbolique. Il a assassiné neuf personnes dans une église de la communauté noire de Charleston, en Caroline du Sud. Pourtant les défenseurs du drapeau confédéré, qui le déploient sur les antennes des voitures et des motos, prétendent au contraire, qu’il s’agit de l’étendard de la rébellion contre l’autorité et un emblème de fierté régionale.

Le drapeau de Daesh, variante de l’étendard noir de Mahomet, comporte la chahada, la profession de foi de l’Islam. En Suède, le procureur Gisela Djovall a décidé de relaxer un homme accusé d’avoir posté une photo de lui avec le drapeau de Daesh sur son profil Facebook , au motif qu’il ne pourrait être considéré comme une incitation à la haine raciale. ( La croix gammée est pourtant constitutive d’un délit raciste). Est-ce que mettre feu à ce drapeau est un sacrilège et un affront à l’islam du fait de la profession de foi musulmane qui y est inscrite ? La polémique fait rage dans les pays arabes.

A la suite de la bataille d’Aarsal début août 2014, des citoyens libanais ont brûlé ce drapeau. L’état islamique avait décapité deux soldats libanais.

Très souvent un drapeau sera transformé en linceul, du fait des guerres. Alors quand un pays, comme le Mozambique, a comme emblème sur son drapeau, un fusil AKA-47 muni d’une baïonnette, on est en droit de s’interroger. Si c’est ça un drapeau, ciment d’une nation !

Jean ZAY, dont les cendres ont été transférées au Panthéon le 27 mai 2015, avait écrit le poème LE DRAPEAU, poème anti-militariste, à l’âge de19 ans. Il était né en 1914.

« Ils sont Quinze cent mille qui sont morts pour cette saloperie-là

Quinze cent mille dans mon pays, Quinze millions dans tous les pays,

Quinze cent mille hommes morts pour cette saloperie tricolore…

Pour cette immonde petite guenille !

Terrible morceau de drap coulé à ta hampe, je te hais férocement

Je te hais au nom des squelettes…

Je te hais pour tous ceux qui te saluent

Je te hais à cause des peigne-culs, des couillons, des putains

Qui traînent dans la boue leur chapeau devant ton ombre

Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel,

Le blanc vide de tes remords

Je hais en toi toute la vieille oppression séculaire, le dieu bestial

Le défi aux hommes que nous ne savons pas être

Les morts de la Grande Guerre sont tombés pour cette immonde petite guenille… de la race vile des torche-culs ».

Ce patriote convaincu dont ce poème de jeunesse écrit dans l’horreur de l’immédiate après-guerre, a été pour ses ennemis, l’occasion de le salir, ne voulait-il pas rappeler simplement le danger d’un attachement fétichiste à toute bannière ?

CELINE écrira dans l’Ecole des Cadavres, publié en 1938, ce pamphlet antisémite,«  JE VOUS ZAY »

avis de recherche
Previous post

AVIS DE RECHERCHE

lily_of_the_valley_colorized_by_badcox
Next post

Bon 1er mai. Retrouvez-nos articles demain mardi 2 !

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *