Société

Un comité de soutien pour deux réunionnais

Des violences à l’encontre de restaurants illégaux face au lagon de l’Hermitage ont été perpétrées le 8 avril par des manifestants souhaitant « appliquer la loi » eux-mêmes. Un comité de soutien à été créé afin d’obtenir la relaxe des interpellés.

Le préfet de La Réunion avait annoncé que les auteurs des faits seraient poursuivis. Anthony Cayambo et Clément Dubar, interpellés puis placés en garde à vue, sont ressortis libres du tribunal le 10 avril, placés sous contrôle judiciaire jusqu’à leur procès prévu le 15 mai.

Leur comité de soutien s’est fixé comme objectif leur relaxe. Leurs avocats denoncent l’inaction de la Préfecture, de la mairie de Saint-Paul et des services de l’Etat, refutant l’idée que ce mouvement soit raciste. Ils soulignent que leurs clients ont un casier judiciaire vierge, les opposant aux restaurateurs de la plage de l’Hermitage « profiteurs », installés en toute illégalité depuis plusieurs années. « On est là pour lutter contre l’injustice ».

Previous post

Les routes de l'esclavage en avant-première le 26 avril

Next post

HONTE À NOUS

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *