EvénementsSociété

Un chef de gendarmerie au service des Guyanais ?

Un chef de gendarmerie mobile en mission en Guyane est visé depuis le 4 mai par une procédure disciplinaire. Alors que l’escadron 25/1 de Maisons-Alfort, s’apprete à quitter Saint-Laurent-du-Maroni, le 21 avril. Cédric S., prononce un discours qui fleure bon l’époque coloniale.
 » Lors de mon premier sejour en Guyane, j’avais pu decouvrir ce nouveau milieu… ces légionnaires accueillants et cette population… spéciale.
Et je n’ai pas été déçu !
Quel accueil exceptionnel, je dirai frontal, à défaut de nasal…
Quelle faune exceptionnelle que tous ces singes hurleurs lançant autant de jurons que de parpaings pour marquer leur territoire, ces petits caïmans trempant jour et nuit dans l’alcool et entourés de plantes euphorisantes, s’en prenant sans prévenir à des proies toujours crédules…
Notre présence s’annonçait alors paisible et propice à l’épanouissement personnel, les visites culturelles et echanges philosophiques qui font légion dans les environs…
Heureusement  pour egayer nos journées, nous avons pu aussi compter sur certains paresseux, très nombreux dans la région, dont la réactivité et l’envie de travailler n’ont d’égal que les résultats qu’ils obtiennent…
 Aux phases opérationnelles… se sont ajoutées des patrouilles durant lesquelles monsieur et madame Groseille n’ont pas manqué  de nous demander de l’aide comme toujours… ».
Population spéciale, accueil nasal (Que comprendre ?), singes hurleurs alcooliques (au pays de Mme Taubira), paresseux, Mr et Mme Groseille (6 enfants, vivant d’aides sociales et combinars), visites culturelles, tous les poncifs y sont.
Son discours est resté affiché plusieurs jours sur place. Bien entendu, Cédric S. se défend de tout racisme, parle d’humour. Sa hiérarchie ne semble pas avoir apprécié sa plaisanterie.
Le plus grave, c’est que pas une personnalité presente, dont le sous-préfet représentant de l’Etat n’ait interrompu sa diatribe anti-guyanaise. Parions que le ministre rappellera les gendarmes à leur devoir de réserve, sans s’attaquer au fond du problème.
Previous post

Naomi, morte par l'indifférence du SAMU de Strasbourg ?

Next post

Les mesures gouvernementales d’urgence contre les sargasses

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *