Société

Un « bonda manman » bloque le TCSP

Depuis le 10 novembre, le réseau des bus Mozaïk et les lignes du TCSP sont à l’arrêt. On connaissait la Sardine qui a bloqué le port de Marseille, voici le juron qui bloque des milliers de martiniquais.

La CGTM et Sud Solidaire estiment une procédure de licenciement contre une collègue abusive. Celle-ci aurait eu une altercation avec un autre employé, le terme « bonda manman » prononcé. Considérant qu’elle n’a pas pu se défendre et que cette expression est le bonjour martiniquais, ils ont utilisé leur droit de retrait, les transports collectifs paralysés, provoquant le courroux des usagers. Une audience a été réclamée au Préfet de Martinique afin de trouver une issue à ce conflit.

La question de la mise en place d’un service minimum de transport est évoquée. La loi n° 2007-1224 du 21 août 2007 sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs précise qu’après consultation des usagers lorsqu’existe une structure les représentant, l’autorité organisatrice de transport définit les dessertes prioritaires en cas de perturbation prévisible du trafic comme les grèves.

Le niveau minimal de service doit permettre d’éviter que soit portée une atteinte disproportionnée à la liberté d’aller et venir, à la liberté d’accès aux services publics, à la liberté du travail.

Previous post

De la Guadeloupe on n'a vu que des images de nuit et de beuverie de petits blancs sur les pontons

Next post

José Pierre Fanfan : Je suis inquiet pour le niveau du foot ultramarin

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *