Société

TOURISME : 27 MESURES POUR LES OUTRE-MER

Le Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et la Ministre des Outre-mer ont présidé le 22 juillet la dernière séance du Conseil de Promotion du Tourisme consacrée aux destinations d’Outre-mer.

Deux rapports étaient présentés : l’un sur le tourisme de croisière rédigé par Jacques Maillot, l’autre sur le tourisme d’Outre-mer avec comme rédacteurs Philippe Gloaguen, Christian Mantei, Maïna Sage et Gabriel Serville.

Après avoir auditionné les professionnels du secteur de chacun des territoires, les rapporteurs ont formulé des propositions autour de six axes : mieux connaître l’activité touristique, mieux promouvoir les produits, renforcer l’accessibilité des destinations avec notamment l’ouverture à Orly en avril 2016 d’un nouveau terminal, accompagner la modernisation et le développement du secteur hôtelier, prendre le virage numérique, renforcer l’accès des jeunes ultramarins qualifiés sur le marché du travail du tourisme.

antigua def

27 mesures pour 2020 en faveur des destinations des Outre-mer

  1. Produire des données statistiques sur le développement touristique ultramarin.
  2. Faire du cluster outre-mer d’Atout France une plateforme opérationnelle et stratégique.
  3. Elaborer des schémas régionaux de développement touristique.
  4. Identifier de sites fonciers pouvant faire l’objet de nouveaux projets d’investissement.
  5. Qualifier et mettre en valeur les patrimoines culturel et naturel.
  6. Renforcer et valoriser l’offre gastronomique.
  7. Prendre en compte les exigences du tourisme durable.
  8. Mettre en place des zones de détaxe permettant la vente de produits locaux et de marques.
  9. Développer des plans d’action marketing sur les marchés de proximité régionale.
  10. Développer les dessertes aériennes.
  11. Renforcer et faciliter les connexions à destination des outre-mer entre les compagnies aériennes.
  12. Maintenir leurs capacités en basse saison et augmenter l’offre en période estivale sur des dessertes régionales directes.
  13. Accompagner efficacement les aéroports ultramarins concernés par les croisières.
  14. Délivrer des visas de court séjour pour les ressortissants de pays présentant un réel potentiel touristique.
  15. Mettre en place des plateformes de gestion à distance de délivrance des visas électroniques.
  16. Mettre en place un tableau de bord de l’investissement dans chaque destination outre-mer.
  17. Mettre en place une stratégie de restructuration du secteur hôtelier dans une démarche concertée et partenariale.
  18. Accompagner la restructuration des offres hôtelières via la mise en place de guichets uniques « Projets et investissements ».
  19. Accélérer la prospection d’investisseurs hôteliers  dans un partenariat Atout France / Business France et les destinations outre-mer.
  20. Améliorer le cadre réglementaire en octroyant un CICE spécifique pour l’hôtellerie pour les 3 prochaines années.
  21. Développer un dispositif pour les 3 ans facilitant le départ en préretraite des salariés de l’hôtellerie contre le recrutement de jeunes.
  22. Lutter contre la saisonnalité et favoriser le tourisme de proximité des ultramarins.
  23. Accroître les ambitions numériques sur l’outre-mer.
  24. Mettre en place un portail numérique pour donner de la visibilité aux destinations d’outre-mer.
  25. Faciliter le développement d’établissements régionaux de notoriété internationale proposant des formations au niveau master minimum.
  26. Faire de l’entrée des jeunes qualifiés sur le marché du travail du tourisme une priorité partagée.
  27. Mettre en place des parcours de carrière au profit des jeunes.

Un point d’étape sera effectué le 8 octobre prochain sur les mesures, à l’occasion de la Conférence nationale du tourisme qui se tiendra au quai d’Orsay.

 

Previous post

9ème JEUX DE l'OCEAN INDIEN : CHANTER OU PAS LA MARSEILLAISE ?

Next post

ALERTE SECHERESSE AUX ANTILLES

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *