Musique

TONTON DAVID DANS LA COUR

Dans le cadre de l’inauguration de la Cité des Arts, après plus de dix années passées loin de son ile natale, l’un des chanteurs français les plus connus du reggae dance floor Tonton David était l’invité vedette de ce nouvel espace.

Dédié à tous les arts, à la comédie et avec 2 salles pour l’enregistrement des nouveaux talents qui permettra au différents artistes de prendre résidence dans laïcité, lors de sa répétition au Palaxa, le fils de Ray Gramont nous parle de son actualité.

97L : Tonton David depuis quand vous n’êtes pas venu dans l’île ?

Je ne suis pas revenu depuis près dix ans et là, je joue devant mon public. Toutefois j’ai pu faire des concerts à la Réunion, à l’Ile Maurice, à Madagascar et un petit peu plus loin au Cap. Au niveau familial mon père j’ai pu le voir souvent du côté de Paris. Avec mes différentes programmations en outre-mer j’ai fait pas mal de dates en  Guadeloupe, Martinique et la terre de nos ancêtres l’Afrique.

Tonton David 1

Tonton David avec les sportifs en situation d’handicap de l’OMS Saint Denis, leur donnant un avant-gout du spectacle.

97L : Que regrettez-vous ?

De ne pas avoir été invité plus tôt et ne pas être dans les petits papiers des organisateurs pays responsables des concerts ou des festivals. Une exception :  il y a deux ans le label Samuel de Rebel Musik Prod m’avait invité mais hélas pour un  petit souci de dernière minute le déplacement a été annulé. Ca n’a été que partie remise car  cette année je suis ici grâce à Samuel Prod. Mais il faut dire qu’on me considère plus dans d’autres lieux que chez moi.

97L : Quand avez-vous joué ici pour la dernière fois ?

Ça remonte comme je vous l’ai dit plus haut. J’ai  joué au petit stade de l’Est au côté Doc Gynéco et c’est le patron du Casino de Saint Gilles la famille Partouche qui m’a permis d’être chez moi

97L : Durant toute cette semaine vous avez répèté dans le nouveau outil pour les artistes à Saint Denis ?

Tout à fait j’ai pris mes quartiers dans la Cité des Arts connue dans le passé sous le nom de Jeumont  Réunion et plus près de nous le Palaxa une salle mythique du  chef-lieu de la Réunion sans mes musiciens, mais avec mes amis de l’Afrique du sud  du Backing Band Azania  et j’attends que la famille issue des différents endroits de l’ile sera à mes côtés pour ses deux concerts.

97L : Quel sera votre programme pour les deux concerts ?

Bien sûr je chanterai les anciens tubes comme Peuples du monde, Sûr et certain, Allez leur dire, les succès des années 90 à 2000 et en projet d’un nouvel album qui sortira bientôt, je travaille avec mes musiciens. A mon retour dans l’hexagone je rentre directement en studio.

Le concert s’est joué ce vendredi et samedi devant plus de deux milliers de fans qui se sont laissés emporter par le reggae du dionysien fier de l’être, le Kaf aux dreadlocks. Espérons qu’il n’ait pas attendre encore longtemps pour se produire dans sa case.

Previous post

CHELSEA, CLUB LE PLUS RACISTE D'ANGLETERRE ?

Next post

DU MOUVEMENT DANS LES VOLS INTRA-CARAIBES

Nacou

Nacou

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *