Société

Thuram : Il ne faut pas avoir la mémoire courte

Le 8 novembre 2010, lors d’une réunion de la Direction nationale technique à la Fédération (FFF), le sélectionneur de l’époque Laurent Blanc, se montrait favorable à la limitation de binationaux dans les sélections de jeunes.

« On a l’impression qu’on forme vraiment le même prototype de joueurs : grands, costauds, puissants (…) Qu’est-ce qu’il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les blacks (…) Je crois qu’il faut recentrer, surtout pour des garçons de 13-14 ans, 12-13 ans, avoir d’autres critères, modifiés avec notre propre culture (…) Les Espagnols, ils m’ont dit: « Nous, on n’a pas de problème. Nous, des blacks, on n’en a pas ».

Alors que la discussion s’amorce, Francis Smerecki intervient :  » Je dis que c’est discriminatoire… Ecoute, moi, ce qui me gêne sur le fond, c’est qu’il y a celui qui a la possibilité d’être français-français et d’aller avec Laurent, et celui, parce qu’il n’a pas assez d’aptitudes et de talent pour aller avec Laurent et qui va aller dans un autre pays, et c’est celui-là que vous voudriez éliminer. C’est impossible. Ça veut dire que vous allez garder lesquels ? Les blancs ? Les moins bons ? »

Lilian Thuram n’a pas oublié ces déclarations et l’a rappelé hier : « Nous sommes tous très heureux. Mais cette équipe de France aurait pu être très différente. Il ne faut pas avoir la mémoire courte. Fin 2010, la Fédération française de foot a bien failli instaurer des quotas contre les joueurs binationaux.

L’affaire a été éventée grâce à Mohamed Belkacemi, conseiller technique national pour le football des quartiers, qui a enregistré une réunion évoquant ces mesures discriminatoires.

Il a été un lanceur d’alerte et nous devons remercier cette personne d’avoir osé dénoncer l’injustice. Les gens doivent savoir que le bonheur qu’ils sont en train de vivre, ils le doivent à un homme qui a eu le courage de dire « non ».

Qu’il nous permette d’y ajouter l’autre homme qui a dit non, Francis Smerecki, l’entraîneur qui a lancé Antoine Griezmann en sélections de jeunes, décédé en juin dernier à 68 ans.

Previous post

Tout est dit !

Next post

Paul Mert : On a pu discuter avec Pogba

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *