Sports

THOMAS LEMAR, 2ème guadeloupéen au BAYERN et futur 3ème guadeloupéen de L’EQUIPE DE FRANCE ?

Thomas LEMAR, après avoir foulé les pelouses de Baie-Mahault, Caen et Monaco, pourrait jouer à l’Allianz Arena du Bayern Munich aux côtés de Kingsley COMAN ! Liverpool et Manchester City sont aussi sur les rangs. « ILS SONT TOUS FOUS DE Thomas LEMAR ! » s’enthousiasmait Alexis PEREIRA dans la revue Foot Mercato du 15/10/2015.

lemar 3

Sa fiche technique :

Date de naissance : Né le 12 novembre 1995 à Baie-Mahault

Poste : milieu offensif

Taille : 1,70 m

Poids : 58 kilos

Il a intégré le centre de formation du stade Malherbe de Caen en 2010, puis en 2013-2014 le club professionnel de la même ville. Après deux saisons à Caen ( d’abord en ligue 2, puis en ligue 1 lors de la montée), il est recruté par Monaco. Lors de cette saison 2015-2016, à Monaco, il a été à l’origine de trois passes décisives, et a marqué cinq buts. Il a d’ailleurs été nominé aux trophées UNFP 2016 des meilleurs espoirs en Ligue 1.

«  Ce n’est pas un pied gauche qu’il a, c’est une main de velours tissée avec du fil d’or et du titanium », s’étaient effondrés les supporters du club de Caen à l’annonce de son départ.

Arrivé sur la pointe des pieds sur le Rocher en provenance de Caen contre un chèque de 4 millions d’euros, l’international espoirs s’est rapidement imposé comme la recrue la plus convaincante du côté de l’AS Monaco, et (a fait) l’unanimité  précise le journaliste Alexis Pereira, dans Foot Mercato du 15/10/2015.

lemar 2

France 3 Côte d’Azur du 28/02/2016, a souligné que Thomas était un symbole éclatant de la politique de valorisation des jeunes de Monaco. Le guadeloupéen s’est transformé à l’écoute de l’entraîneur-couveur Leonardo JARDIM. Le titre de l’article est d’ailleurs : ULTRA-MARIN ET ULTRA-UTILE.

JARDIM le reconnaît : Thomas est un joueur différent de celui arrivé à la Principauté. Il peut désormais occuper les trois postes offensifs du 4-2-3-1 souvent mis en place par l’entraîneur lusitanien, qui loue sa capacité de travail.

Quoiqu’il ne se considère pas comme un buteur, il est devenu aussi essentiel sur les coups de pied arrêtés que lui, le gaucher frappe en alternance avec Martinho. Contre son ancien club Caen, il avait ainsi d’un coup franc magnifique, permis à Monaco d’obtenir le match nul.

Il est décrit selon son ancien entraîneur Philippe TRANCHANT , comme « un manieur de ballon vraiment exceptionnel ». En privé TRANCHANT répète qu’ « il n’a jamais vu un jeune aussi doué, une promesse aussi exaltante. Sa capacité à éliminer les défenseurs et sa frappe puissante, ont fait qu’il a surclassé toutes les catégories de jeunes. Il a fêté sa première sélection en équipe de France espoirs le 5 septembre 2015. Mais le mieux est de laisser la parole à ses pairs, tous médusés.

Le journaliste Thomas SIMON dans France Football du 30 août 2015, relate au mois de mars 2013, lors d’un rassemblement des U 18, avant d’affronter les Etats-Unis et l’Allemagne, la stupéfaction… d’Anthony MARTIAL face au gaucher gringalet. «  Il est tout petit, tout maigre, tout frêle, mais il n’a pas peur d’aller au contact et ne perd jamais le ballon. Techniquement il est énorme ».

Le sélectionneur Pierre MANKOWSKI  est sous le charme. «  Un énorme potentiel. Thomas a un pied gauche exceptionnel, il élimine très facilement sur sa première touche notamment. Il a en plus une grosse frappe ».

L’entraîneur Francis SMERECKI, qui s’est occupé de LEMAR dans les catégories jeunes, déclare : « On peut le comparer à Anthony MARTIAL dans son évolution, pas dans son profil. Il franchit chaque étape rapidement. En plus, il ne rechigne pas à la tâche». Sa progression éclair fait en effet penser à Martial, qui a quitté l’AS MONACO pour 80 millions d’euros (bonus inclus). MARTIAL aurait-il simplement précédé LEMAR de quelques mois dans l’Olympe du football ?

Thomas-Lemar

Son formateur, P. TRANCHANT, reconnaît en lui un surdoué et livre des détails techniques. «  Sa meilleure place est derrière l’attaquant. Il arrive toujours à faire les courses qui vont permettre de donner une solution au porteur du ballon. Il sent le jeu avant les autres. Thomas a davantage un profil à la INIESTA ».

C’est lui qui l’a repéré en Guadeloupe. «  Il faisait une tête de moins que tout le monde, mais on ne voyait que lui ». « Ce n’est pas un pied qu’il a, c’est une main » confirme Bergeroo.

Emmanuel TRUMER de France football du 28 mars 2016 le classait parmi les trois espoirs susceptibles d’intégrer l’équipe de France avec Ousmane DEMBELE et Adrien RABIOT. « Thomas LEMAR ne participera sans doute pas à l’Euro 2016 sauf si le secteur offensif de Deschamps était décimé, mais il devrait avoir l’occasion de s’exprimer avec l’équipe de France A à court terme ».

L’intérêt du Bayern Munich pour le natif de la Guadeloupe n’a pas surpris l’autre surdoué guadeloupéen du club bavarois, KINGSLEY COMAN. « Il m’a toujours impressionné. Sa patte gauche est phénoménale. C’est le genre de joueur qui me fait regarder un match » a commenté COMAN.

L’immense potentiel de l’ancien talent de Caen laisse entrevoir un avenir fracassant, jugeait Thomas SIMON dans France Football.

Previous post

JEAN-MARC MORMECK : DU RING DE BOXE A L’ARENE POLITIQUE

Next post

LES ASSISES du SPORT MARTINIQUAIS

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *