Divers

Téléhuma 2018 : mobiliser des fonds privés pour le développement des Outre-m

 Il s’agit d’une initiative de type Téléthon visant à mobiliser des fonds privés pour le développement économique des régions d’Outre-mer, de la Caraïbe, notamment des régions touchées par des catastrophes naturelles. Elle inclura également les PTOM ainsi que les pays francophones et ACP.

Selon Jacques LUREL à l’origine du concept,  « Nous voulons réaliser un projet de Création d’une BPCIDAH (Base de Prévention des Cataclysmes et d’Interventions dans le Domaine de l’Action Humanitaire) destiné à être transformé en ville futuriste « VILLECARAÏBE » avec une opération caritative « TELEHUMA » accompagnant des porteurs de projet pouvant créer 8.000 entreprises et 35.000 emplois.

Telehuma se propose d’organiser un show télévisé avec des vedettes représentant nos racines multiculturelles ainsi qu’un concours d’écrivains et d’éditeurs francophones.
L’édition du Téléhuma 2018 – 2019 s’élancera du 1er au 15 novembre. Elle permettra de rendre pendant les trois premiers jours de l’opération un hommage à des personnalités de leur choix mais qui ont marqué l’histoire de la rencontre des deux Mondes.

Elle mettra en évidence, dix jours durant, les talents de porteurs de projets, la liberté d’expression des artistes, des crieurs à la sauvette et des commerçants, partout dans les communes qui cherchent à placer leurs chômeurs et va se clôturer les 14 et 15 novembre par les 48h de Marathon du 3260, en une collecte de fonds de grande envergure médiatique.

Au centre du dispositif, se trouve l’Association Guadeloupe Cataclysmes qui impulse et coordonne « un véritable chantier citoyen» au service de l’emploi, de la coopération et de la solidarité interrégionale. L’idée d’une mutualisation des moyens, des efforts n’est pas nouvelle mais il s’agit de l’articuler de manière concrète, durable partant de la rénovation, reconstruction des territoires partenaires et dynamisation des cités francophones. A long terme, c’est un village en Guyane Française, une BPCIDAH (Base de Prévention des Cataclysmes et d’Interventions) qui pourrait naître pour accueillir des populations sinistrées.
Selon Alex J. URI spécialiste des affaires européennes et journaliste guadeloupéen « c’est un véritable chantier économique, social et culturel ». Téléhuma fait appel à la générosité des populations pour contribuer aux efforts de réduction du chômage endémique en incitant les porteurs de projets à la création d’entreprises. Il est opportun d’offrir un parcours fléché à la solidarité du privé avec le concours des autorités publiques. Il est indispensable aujourd’hui de devenir les vrais acteurs de notre développement.
Les fonds collectés par Téléhuma contribueront au financement des porteurs de projets, des associations membres de la fondation en particulier dans la zone de solidarité Antilles Guyane, Ultramarine de l’ïle de La Réunion aux îles de l’Océan Indien et du Pacifique à l’axe des territoires d’Afrique Francophone de l’édition 2018/2019.
Chaque année, une région des DOM-TOM sera sélectionnée pour être la principale bénéficiaire du Téléhuma.

@Jacques Lurel et Mickaël Gelabale

Il y a cinq ans Christine KELLY ancienne présentatrice de LCI et Mickaël GELABALE avaient accepté de parrainer la manifestation. Pour l’édition 2018, des personnalités de renommée internationale nous ont promis leur soutien.

Les soirées de Gala des Élections “Miss & Mister Téléhuma” mettront à l’honneur, beauté, charme, élégance et intelligence de nos diversités culturelles. C’est à La Toussaint, jour de fête des Saints et des morts que s’élanceront les porteurs de projets dans l’aventure du Téléhuma avant d’activer le 3260 Téléhuma pour solliciter la collecte de vos dons.

Enfin « Téléhuma », avec ses capacités illimités de domaines, promotionnera le tourisme de ces zones de dessertes, en faisant valoir des spécificités. Et les Start-up et Crowdfunding du réseau Telehuma.com déploieront une vaste campagne médiatique internationale sur le web où les retombées se feront sentir.

 

Previous post

Nous, Présidents de Régions sommes en première ligne des défis de notre siècle

Next post

Le Baptême du bateau de Rodolphe SEPHO dans la Route du Rhum

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *