Culture

Sudel Fuma : un combattant de l’histoire de l’esclavage à la Réunion

Une soirée hommage consacrée à Sudel Fuma, (1952-2014) historien réunionnais, ayant travaillé sur l’esclavage, l’engagisme, l’économie sucrière et les « enfants de la Creuse » se déroulait le jeudi 18 février au Ministère des Outre-mer.

Reunion.la1ere.fr

Reunion.la1ere.fr

La mémoire de cet homme multidimensionnel, à la fois écrivain, artiste, scientifique, était évoquée par sa sœur Dolaine Fuma-Courtis, auteure de « Sudel simplement » aux éditions ARS Terres Créoles et par Ericka Bareigts. Professeur d’histoire contemporaine à l’université de la Réunion, Directeur de chaire à l’Unesco, amateur de plaisance, il était victime d’un naufrage en juillet 2014.

 Au cours de la soirée était projeté le film, de 52 minutes « Elie, ou les forges de la liberté » réalisé par William Cally et co-écrit par Sudel Fuma. Ce documentaire, illustré par des séquences de fiction, retrace pour la première fois les chroniques méconnues de la Révolte des esclaves de Saint-Leu de 1811.

elie ou les forges de la liberté

Le 8 novembre 1811 s’est déroulé un évènement exceptionnel… Un évènement pourtant pratiquement oublié de no jours : la révolte de Saint Leu, le soulèvement de plusieurs centaines d’esclaves qui avant d’être trahis et impitoyablement réprimés par les autorités ébranlèrent le système colonial. Le bilan : 2 blancs et plus de 150 noirs tués et au moins 18 décapitations pour l’exemple en 1812.

Jamais un tel événement ne s’était produit depuis l’institutionnalisation du Code Noir à Bourbon (La Réunion) en 1724. Les sons de cette révolte et l’aura de ses meneurs furent, bien entendu, prudemment et consciencieusement effacés au fil du temps par les chroniqueurs coloniaux. Ce film se pose comme un acte de mémoire à l’égard de tous ces êtres humains qui ont défendu alors la cause la plus digne qui soit : leur liberté.

Previous post

Gaël Monfils le mal-aimé

Next post

Bernard Whiteman, 1er ministre de Curaçao parle des PTOM

h J

h J

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *