Société

Soupçon d’entente entre compagnies aériennes

La direction générale de la concurrence veut obtenir des « clarifications » à propos des pratiques tarifaires de certaines compagnies aériennes à la demande d’Emmanuel Macron…

La direction générale de la concurrence (DGCCRF) soupçonne les compagnies aériennes de se livrer à une « forme d’entente » sur les prix sur certaines lignes, notamment vers l’île de La Réunion.

Lors de la séance des questions au gouvernement de l’Assemblée nationale, le ministre interpellé par le député réunionnais Thierry Robert, s’interrogeant sur une « entente » entre les trois compagnies françaises notant qu’elles avaient « récemment décidé d’augmenter leurs tarifs de manière quasi simultanée » a répondu qu’il avait demandé à Air France, « des clarifications des pratiques tarifaires ».

« Nous avons observé des comportements tarifaires qui ne sont pas justifiés ou du moins pas justifiés jusqu’alors », a-t-il poursuivi faisant état d' »une augmentation par trois compagnies au moins, de 20 euros en classe économique en période basse et de 30 euros pour la saison haute ».

Du côté d’Air France, on  dément formellement toute accusation d’entente tarifaire sur ses lignes, a indiqué la compagnie dans un communiqué. « Constatant le haut niveau de remplissage des vols sur l’axe France-Réunion, Air France a décidé le 22 janvier 2016 d’une hausse de ses tarifs publics de +20EUR pour un aller/retour en basse saison (+30EUR en haute saison) sur l’ensemble des tarifs structurels de la classe économique », précise le texte.

Cette hausse tarifaire « correspond à une hausse maximale alors qu’Air France n’avait plus augmenté ses tarifs structurels depuis 2014 sur cette ligne », a-t-elle ajouté, précisant qu’elle « met régulièrement en avant » cette ligne « en offrant des tarifs promotionnels ».

Auparavant, la compagnie, sollicitée par l’AFP, avait annoncé que « les différentes compagnies aériennes sur la route Saint-Denis-Paris Orly, dont Air France, ont toutes augmenté leurs tarifs dans la même proportion » en précisant que « dans un marché ultra concurrentiel, la politique tarifaire d’Air France-KLM est en permanence adaptée en fonction de l’offre et de la demande ».

Previous post

LYNNSHA : NOTRE MUSIQUE N'EST PAS PRISE AU SERIEUX

Next post

GUADELOUPE : LA CENTRALE GEOTHERMIQUE CEDEE AU SECTEUR PRIVE

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *