Divers

SITUATION SUITE AU PASSAGE DE L’OURAGAN IRMA AU NORD DE LA CARAIBE

POINT DE SITUATION N°3
SUITE AU PASSAGE DE L’OURAGAN IRMA AU NORD DE LA CARAIBE

 

Ce vendredi 8 septembre, la coordination des efforts se poursuit dans la Caraïbe, tant pour la réponse à l’urgence suite au passage de l’Ouragan Irma les 5 et 6 septembre dernier, que pour la préparation et la protection des populations face à l’arrivée de l’Ouragan José dont les premiers effets sont attendus dans la nuit de samedi 9 à dimanche 10 septembre prochain sur les Petites Antilles.

 

Les secours disposent de très peu de temps pour s’organiser entre les deux systèmes, et l’ampleur de la tâche est colossale sur les principales îles ravagées par l’Ouragan Irma, dont le bilan matériel est catastrophique tandis que le bilan humain, provisoire, continue à s’alourdir au fur et à mesure des évaluations. Quatorze décès seraient à déplorer aujourd’hui (1 à Barbuda, 4 à Tortola, 1 à Anguille et 8 à Saint Martin), tandis que plusieurs personnes sont portées disparues.

 

A Barbuda, 300 personnes ont pu être évacuées, par ferry, vers l’île principale d’Antigua. Les rotations continuent ce matin pour évacuer le maximum de résidents, mais les conditions de navigation se détériorent rapidement à l’approche de l’Ouragan José. Un avion militaire vénézuélien a pu atterrir à Antigua dans la soirée du 6 septembre avec du matériel de secours et du personnel spécialisé pour les premières urgences. De même, une équipe d’électriciens cubains était attendue à Antigua dans la matinée du 6 septembre.

 

A Saint Martin et Sint Marteen, les secours néerlandais depuis les îles de Curaçao et Saba s’activent, de même que les moyens de réponse déployés depuis la Guadeloupe et la Martinique. 80% de l’hôpital de Saint Martin ayant été détruit, les hôpitaux de Martinique et de Guadeloupe s’activent pour recevoir les patients qui étaient déjà hospitalisés sur l’île au moment de l’impact et les blessés nécessitant une hospitalisation. Les demandes de Sint Marteen sont également relayées par l’OECS auprès de l’ensemble des hôpitaux de la Région.

 

Les pompiers de SDIS de Martinique sont arrivés dès hier, 7 septembre, sur l’île de Saint Martin et Sin Marteen, avec du matériel de déblaiement et d’assistance pour les premiers secours.

 

Sur l’île d’Anguilla, environ 90% de l’infrastructure électrique a été endommagée, de même que 90% des bâtiments publics et des commerces. Le réseau de distribution d’eau a également beaucoup souffert. Avec l’aide des secours britanniques, la plupart des routes et la piste de l’aéroport ont été déblayées. Deux centres d’hébergement d’urgence ont pu également être remis en état pour pouvoir accueillir les populations avant l’arrivée de l’Ouragan José.

 

Aux Iles Vierges Britanniques, et plus singulièrement à Tortola, le Centre Opérationnel de Crise a été complètement détruit et relocalisé au Centre d’appel pour les urgences traditionnelles. L’aéroport est à nouveau opérationnel mais la tour de contrôle demeure sérieusement endommagée. Les besoins en aide portent principalement sur les biens de première nécessité (eau, aliments prêts à consommer, bâches…), la réparation des réseaux électriques, d’eau potable et de télécommunication, de même que la sécurité des biens et des personnes compte tenu des scènes de pillage observées.

 

La Collectivité Territoriale de Martinique participe aux efforts de coordination et de réponse à travers l’OECS et l’Agence régionale de Gestion des Catastrophes, CDEMA. Cette dernière a déployé deux avions du Système Régional de Sécurité de la CARICOM aux Iles Vierges Britanniques et à Anguilla, avec 9 soldats des Forces de Défense de la Barbade, et une équipe de 18 spécialistes de l’évaluation post-catastrophe, composée d’experts économiques, d’ingénieurs, de journalistes, de personnel médical, et de représentants d’agences de coopération.

 

Des réunions de coordination se tiennent chaque jour sous la coordination de CDEMA, avec la participation d’une cinquantaine de partenaires du développement de la Caraïbe, qui ont d’ores et déjà mobilisé des ressources prêtes à être déployées après le passage de l’Ouragan José.

 

Alors qu’Haïti, les Iles Turques et Caïques et les Bahamas sont en alerte cyclonique à l’approche de l’Ouragan Irma, les îles d’Antigua & Barbuda, Anguilla, Montserrat, Saint Kitts & Nevis, Saba et St Eustache sont à nouveau en alerte cyclonique pour l’arrivée de l’Ouragan José ce samedi 9 septembre 2017.

 

Il est donc à prévoir que les efforts de réponse à l’urgence se préciseront et se renforceront à compter du dimanche 10 septembre prochain, pour les îles qui auront alors été affectées tant par l’Ouragan Irma que l’Ouragan José.

 

Previous post

THEORIE RACISTE : DES GENES DE L'INTELLIGENCE DECOUVERTS RECEMMENT SERAIENT ABSENTS CHEZ LES NOIRS

Next post

EDF rétablit une électricité d’urgence à Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *