Société

Situation du CPIOF en Martinique : Francis Carole clarifie

A l’occasion d’un point presse ce mercredi 12 juillet, Francis Carole, Président du CPIOF, a tenu à clarifier la situation du Centre de Planification, d’Information et d’Orientation Familiale, nouvelle structure gérant depuis mars 2015, les missions de planification et d’éducation familiale assurées jusque-là par l’Association Martiniquaise pour l’Information et l’Orientation Familiale (AMIOF).

Il a regretté quelques prises de position sans fondements sur cette affaire et rappelé l’action constante menée par le Conseil d’administration du CEPIOF depuis 2016.

Dès le premier trimestre 2016, la Collectivité a affirmé sa volonté de renforcer l’action de cette structure en matière de planning familial.

Cette mission était assumée par l’AMIOF (Association Martiniquaise pour l’Information et l’Orientation Familiale), d’octobre 1977 à février 2015, sur la base d’une convention avec le Conseil Général. Dans une plénière tenue le 5 février 2015, à partir d’un audit contestable, cette convention était invalidée par la majorité de l’ancienne présidente du Conseil Général.

C’est dans ces conditions particulières que naquit le CPIOF (Centre de planification d’information et d’orientation familiale) régie personnalisée de l’ex-Département, désormais en charge du planning familial.

La CTM hérita ainsi d’une coquille vide souffrant de nombreux dysfonctionnements (Malaise du personnel, manque de moyens, factures impayées, absence de conseil d’administration…) qui ont dû être réglés par la nouvelle mandature.

Dès lors, plusieurs mesures ont été prises par la CTM :

  • mise en place du Conseil d’Administration,
  • paiement des factures impayées (En 2016, la Collectivité a acquitté pour 258 096,81 euros de fournitures médicales dont des factures de 2015),
  • nomination de la directrice,
  • renforcement des moyens administratifs (un cadre A a été nommé afin de pouvoir aider la structure à se structurer),
  • augmentation du budget du CPIOF (un budget augmenté de 600 000 euros entre 2015 et aujourd’hui).

 

Cette phase de structuration permet désormais au CEPIOF d’avoir son autonomie de fonctionnement et de disposer de toute latitude pour mener à bien ses projets.

En 2016, le CEPIOF a reçu 5252 patientes et procédé à 9926 consultations.

Aujourd’hui, l’objectif consiste à construire un véritable projet en matière de planning familial. À la rentrée de septembre, dans un dialogue constructif, les conventions en cours, inadaptées, seront modifiées pour se conformer à la nature de la régie personnalisée. Les anciens locaux du SDIS seront réhabilités afin d’accueillir le personnel du CPIOF.

Cette phase de restructuration et d’organisation, qui a pu connaître des perturbations, est désormais assainie. Hier, Francis Carole a notamment rencontré les délégués du personnel  afin de clarifier les ambitions de la Collectivité.

Previous post

Claude Ramalingom n'est plus

Next post

KARISSIMA PLAGE : LE MAIRE DU GOSIER ACCUSÉ DE RACISME SE DÉFEND

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *