Société

Serge Letchimy : je suis profondément attaché à ma mission et à mes responsabilités

Le « dégagisme » n’a pas atteint les électeurs martiniquais. Serge Letchimy dans la 3ème circonscription avec 60,17 % des suffrages exprimés est en ballotage très favorable face à Francis Carole (16,58 %). L’ancien Président du Conseil Régional effectue là un retour sur le devant de la scène et veut se faire entendre.

97L : Deputé sortant, quelles ont été vos principales activités à l’Assemblée ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et prouvent que je n’ai pas failli à ma mission et ai été le plus présent des députés martiniquais dans l’Hémicycle : 69 semaines d’activité et de présence effective, sur 47 mois de mandat, 112 réunions de commissions, 335 interventions en commission 2294 interventions longues en hémicycle, 128 interventions courtes en hémicycle, 355 amendements proposés ( il se trouve parmi les 150 premiers )1158 amendements signés 435 amendements adoptés ( parmi les 150 premiers), 10 rapports écrits, 1 proposition écrite et 49 propositions signées, 29 questions écrites 7 questions orales…

97L : Que proposerez-vous lors de votre prochaine mandature pour le Centre de la Martinique ?

Je propose de veiller à ce que l’égalité réelle soit effectivement appliquée sur tous les points, car cela a été véritablement une belle victoire qui fera avancer notre société et donnera un nouvel espoir pour l’avenir. Je proposerai d’aller encore plus loin dans l’économie bleue, et je m’attacherai à renforcer les lois autour de l’habitat, de veiller à adoucir les difficultés rencontrées notamment autour de la santé à la Martinique, de l’emploi des jeunes, et des retraites des plus humbles

97L : Après la démission de 3 cadres du PPM, votre parti n’est-il pas affaibli ?

Pas du tout. Bien entendu quand ces camarades qui ont fait avec nous, un bout de chemin nous quittent, cela fait mal, car on ne peut nier qu’ils étaient des militants actifs, mais vous savez, nous avons eu depuis de nombreuses adhésions, de jeunes militants et cela prouve que le parti est vivant et dynamique, qu’il crée des espoirs et attire de nouvelles énergies. C’est heureux .

97L : Comment vous positionnez-vous sur l’échiquier national suite à l’élection d’Emmanuel Macron ?

Je suis très à l’aise car mes positions sont claires. Je suis un homme de gauche convaincu et inébranlable. J’observe et on verra les résultats après les législatives. Certaines propositions du programme Macron sont excellentes, d’autres m’emballent beaucoup moins. 

97L : Vous aviez déclaré en décembre 2015 arrêter la politique en cas de défaite aux régionales. Pourquoi avoir changé d’avis ?

En décembre, j’étais, il est vrai très déçu par les résultats, après des années de travail intensif, et une campagne d’une rare violence. Cela m’a épuisé. Mais je me suis rapidement remis au travail car je suis profondément attaché à ma mission et à mes responsabilités. J’agis après mure réflexion, et je n’ai pas voulu laisser tomber un travail entamé à l’Assemblée Nationale, dans lequel j’ai mis toute ma bonne foi, ma force, et mes convictions, pour améliorer et faire avancer la qualité de vie des Martiniquais, aider mon pays à s’ancrer résolument dans le progrès. C’est mon rôle. Certes, je ne suis pas le seul, mais j’ai conscience que mon devoir est là.

Previous post

La Guyane, la Réunion et la Nlle Calédonie à Ma Thèse en 180 secondes

Next post

LA LITTERATURE IVOIRIENNE, LIEU D'ECHANGE ET DE RECONCILIATION

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *